Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

Des arcs et des flèches...

29 Mars 2015 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #mesaphorismes, #gens connus

cordes à son arc et flèche de tout bois !

cordes à son arc et flèche de tout bois !

Trois aphorismes en sus, que j'aime bien :

Quand tu lances la flèche de la vérité, trempe la pointe dans du miel.

Proverbe arabe

La vie est l'arc et la corde est le rêve.

Romain Rolland

L'archer a un point commun avec l'homme de bien : quand la flèche n'atteint pas le centre de la cible, il en cherche la cause en lui-même.

Confucius

Vue aérienne du Prytanée de La Flèche
Vue aérienne du Prytanée de La Flèche
Détour historique par le Prytanée de La Flèche : du Collège Henri-le-Grand à l'Ecole des cadets de la Défense

Voir pour plus d'informations le site du Prytanée ; http://www.prytanee-national-militaire.fr/

Les phrases entre guillemets sont reprises de la rubrique "Historique" du site.

« Le Prytanée, dans l’Athènes du siècle de Périclès, abritait les prytanes, magistrats suprêmes de la cité grecque. Ce nom fut repris au XIXème siècle pour désigner l’établissement.

(L’institution a été créée) par Henri IV en 1603 « pour instruire la jeunesse et la rendre amoureuse des sciences, de l’honneur et de la vertu, pour être capable de servir au public… ».

Cette création fait suite au séjour à La Flèche (département de la Sarthe), en 1552, avec leur fils, des parents du futur Henri IV, Antoine de Bourbon et Jeanne d’Albret. Le jeune homme resta attaché à ce lieu. En 1603, donc, le souverain fit don du château aux jésuites pour y fonder ledit collège. Le soutien affirmé d’Henri IV se concrétise par un édit de fondation en 1607. Le collège « Henri-le-Grand » prospéra en s’agrandissant et en accueillant jusqu’à quinze cents élèves dont plus de mille externes. Cent vingt Jésuites vivaient alors à La Flèche.

« En 1762, les Jésuites, expulsés, quittèrent la France et le collège connut jusqu’en 1764 un enseignement intérimaire assuré par des professeurs qui avaient été les élèves des Jésuites. Après les revers de la Guerre de sept ans, Louis XV et Choiseul réorganisent le collège de La Flèche en « Ecole de Cadets ou Ecole militaire préparatoire à l’Ecole militaire du Champ de Mars » qui avait été créée en 1751 ». Alors qu’il avait été un temps menacé de suppression, Louis XVI rétablit le collège et en confia la direction aux Pères de la Doctrine chrétienne.

Pendant la Révolution le collège fut fermé en 1793. « En 1808, Napoléon décide de transférer l’Ecole Spéciale Militaire de Fontainebleau à Saint-Cyr, et le Prytanée de Saint-Cyr à La Flèche où il s’installa alors dans les bâtiments du collège Henri-le-Grand ». Depuis lors, sous diverses appellations, le collège a conservé cette vocation militaire d’Ecole de Cadets, destinée à préparer au mieux ceux-ci aux concours d’entrée aux grandes écoles d’officiers.

Le Prytanée de La Flèche fait partie des 4 lycées de la Défense., avec ceux de Saint-Cyr l’Ecole, Aix-en-Provence et Autun.

A noter que Descartes a étudié au Collège. A noter aussi que les cœurs d’Henri IV et de Marie de Médicis furent conservés au Collège jusqu’à la Révolution, où ils furent sortis des urnes les contenant et brûlés en place publique.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article