Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

Débit amoureux, dépit amoureux...

25 Mai 2015 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #pensées poétiques, #gens connus

Pensée poétique et aphorismes
Débit amoureux, dépit amoureux...

Débit ou dépit ?

Evidemment, je ne suis pas le premier à m'être risqué à jouer avec ces mots !

Repérée par exemple cette citations de Damien Caillaud sur Dicocitations :

" Quand on noie son chagrin au bistrot, on ne doit plus appeler cet établissement un débit de boissons mais plutôt un dépit de boissons ".
http://www.dicocitations.com/citations/citation-108684.php#yYdKJAKHZ4UZOTfs.99 )

J'aime bien par ailleurs cette citation de Sylvain Tesson concernant le débit, qui ne déparerait pas les définitions de l'article précédent :

Cascade : débit de boisson qui ne sert que de l'eau.

Sylvain Tesson

Débit amoureux, dépit amoureux...
Le (vrai) dépit amoureux

"Le dépit amoureux" est une comédie de Molière en cinq actes représentée pour la première fois à Paris en décembre 1658 par la Troupe de Monsieur, Frère du Roi, sur le Théâtre du Petit- Bourbon.

L'argument en est le suivant : " Pour recueillir l’héritage d’un très riche parent, Albert devait avoir un fils ; sa femme ayant accouché d’une fille, Dorothée, il lui a substitué le fils de la bouquetière, Ignès ; mais ce bébé est mort à l’âge de dix mois, en l’absence d’Albert, et sa femme a repris chez elle sa fille pour l’élever sous le nom d’Ascagne, à la place du garçon qu’elle n’avait pas eu. Vingt ans ont passé, et Dorothée-Acsagne est tombée amoureuse du jeune Valère et l’a épousé secrètement, en prenant pour la circonstance le nom de sa sœur Lucile. Mais Lucile aime Éraste, qui l’aime en retour, et lorsque Éraste apprend le prétendu mariage, il entre dans une violente colère..."

A côté d'autress emprunts moins importants, notre auteur s'est inspiré d'une oeuvre de Nicolo Sacchi ( "La cupidité ") publiée à Venise en 1581.

" On y remarque une identité parfaite de l’intrigue, la reprise fidèle de diverses situations, et même des similitudes très nettes à l’échelle du dialogue. Molière se borne à étoffer les rapports entre Éraste et Valère, à modifier l’ordre de certains épisodes, et à ajoutef la scène de dépit amoureux, lieu commun déjà ancien de la Commedia dell’arte....(dont l'exploitation fait en fait) l'intéret majeur de la pièce...".

( Les phrases en italiques sont reprises du site http://www.toutmoliere.net/notice,405376.html )

Un autre site recence les répliques les plus connues de l'oeuvre de Molière, qui forment autant d'aphorismes. En voici quelques unes :

- Un sot qui ne dit mot ne se distingue pas d'un savant qui se tait.

- On ne meurt qu'une fois, et c'est pour si longtemps !

- La femme est toujours femme, et jamais ne sera que femme, tant que le monde durera.

- La femme est, comme on dit, mon maître ; un certain animal difficile à connaître.

- Un mari, passe encore : tel qu'il est, on le prend ;
On n'y va pas chercher tant de cérémonie,
Mais il faut qu'un galant soit fait à faire envie.

- Quand une femme a sa tête fantasque, on voit une tempête en forme de bourrasque.

- La chair est fragile quelquefois, et une fille n'est ni caillou ni bois.

- L'opinion que j'ai de moi-même est trop bonne, pour croire auprès de moi que quelque autre te plût.

- La mort est un remède à trouver quand on veut, et l'on doit s'en servir le plus tard que l'on peut.

- Quand l'amour est bien fort, rien ne peut l'arrêter, ses projets seulement vont à se contenter.


( Source : mon-poeme.fr/citations-moliere-depithttp://www-amoureux/#idjUd9ZroHtS3tfY.99 ).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article