Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

L'actu entomologiste de Citons-precis/citations : la mante religieuse, inlassable prédatrice

2 Juin 2017 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #pensées poétiques, #gens connus

000

Mots-clefs : mante religieuse, insecte, entomologie, citation, aphorisme.

Une première version de cet article est parue sur le blog en juillet 2015.

000

Mante religieuse dévorant un criquet, photo Cadenasse, Wikipédia CC

L'actu entomologiste de Citons-precis/citations : la mante religieuse, inlassable prédatrice

Mante la jolie, mante la vorace

« Le nom de « mante » provient du latin des naturalistes, mantis… qui l'ont emprunté au grec Μάντις « prophétesse, devineresse », qui désigne déjà cet insecte chez Théocrite. C'est sans doute son attitude hiératique qui a donné ce nom à cet insecte. La tradition chrétienne a redoublé ce nom en ajoutant l'adjectif « religieuse » en raison de ses pattes antérieures qu’elle replie comme pour prier (quand elle est à l’affût d’une proie) ».

La mante religieuse mesure 5 à 8 centimètres de long. Le mâle est plus petit de 2 ou 3 centimètres. C’est avant tout une prédatrice, grâce à de puissantes mandibules broyeuses et à « ses pattes avant, dites« ravisseuses », qui portent des piques et sont capables de se replier et se détendre vivement pour attraper ses proies. (Outre les insectes qui constituent son menu principal, ces proies ) sont parfois volumineuses : petits oiseaux et chauves-souris ». Dans le même temps, la mante, qui ne vole guère, notamment lorsque la femelle est grosse de ses œufs, est susceptible « d'écarter les ailes plus ou moins largement, et parfois d'aboutir à la position dite "spectrale" avec les ailes dressées et étalées en éventail face à l'adversaire ».

Pour mieux suivre ses proies, la mante peut tourner sa tête à 180 degrés. L’insecte possède en outre certaines qualités d’homochromie qui lui permettent d’adapter son corps à l’environnement pour mieux se tenir à l’affût.

Au cour de l’accouplement, il arrive que le mâle soit dévoré, en commençant par la tête. Géniteur au grand cœur, il continue un temps à copuler après avoir perdu la tête, au sens propre comme au sens figuré ! 

D’où la sulfureuse réputation de la mante religieuse et l’analogie qu’en ont fait la littérature et le cinéma en campant certaines femmes « mangeuses d’hommes ».

A vrai dire, cette voracité n’est pas obligatoire, et certains mâles s’en sortent avec honneur et… la vie sauve.

Une mante religieuse vit environ 6 mois à l’état adulte.  

Originaire d'Afrique, la mante religieuse s'est répandue sur toute la zone méditerranéenne, puis s’est progressivement implantée sur de nombreuses régions du globe. 

 

Sources

- Eléments de texte entre parenthèses https://fr.wikipedia.org/wiki/Mante_religieuse

- Autres éléments d'information

http://www.insectes.org/insectes/questions-reponses.html?id_quest=728

http://www.dinosoria.com/mante_religieuse.htm (avec de très belles photos)

 

__________________________________________________________________________

 

Quelques citations sur la mante religieuse

On s'étonne que la mante religieuse dévore son mâle après l'amour. Il ne manque pourtant pas de femmes qui en font autant.

Etienne Rey

Il y a chez toutes les femmes (...) une mante religieuse, et il y a pour tout amour besoin d'un combustible qui est la souffrance de celui dont on prétend désirer le bonheur.

Xavier Pattier

La mante religieuse vit quelques mois, la femme beaucoup plus longtemps....

Anonyme

La mante religieuse attrape la cigale mais le moineau guette derrière;

Proverbe chinois

Un poème anonyme

Sur le site :   Petite anthologie de poésie et de musique de chambre

http://enmotdiese.free.fr/po.ano.procesmante.htm

 

Le procès de la mante religieuse

 

 

Mais oui ! Messieurs les juges

J’ai mangé mon mari

Mais oui je l’ai mangé


Elle rabâche elle balance

Ses antennes de télégraphe

Gauche droite elle vacille végétale

 

Elle tangue bateau sans ses voiles

Triangle cornu Implacable et nu

Pourquoi me punir ?

 

Je n’ai rien fait de mal

J’obéis à la loi

Qui échappe au tribunal

 

Mais oui je l’ai aimé

Voilà pourquoi

Je l’ai mangé

 

Elle se dandine

Longues cuisses vertes

La force la forfaiture

De la démente nature

 

Et si vous continuez

Messieurs les juges

Je vais manger vos hermines

Comme si je vous aimais

Je suis la veuve éternelle

 

 

____________________________________________________________________________

 

Si vous appréciez les articles de ce blog, cliquez pour "aimer" et partagez-les avec vos amis et connaissances sur les réseaux sociaux.

Ou mieux encore : abonnez-vous !

 

__________________________________________________________________

 

Voir et revoir les articles : 

"Le hérisson" :

http://www.citons-precis.com/2015/04/le-herisson-pensee-poetique-aphorisme-et-elements-de-contexte.html

Une pensée poétique et des aphorismes...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article