Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

Eloge de la délicatesse

31 Août 2015 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #textes, #gens connus

La délicatesse est la fleur de la vertu.

Pierre Marc Gaston de Léris

       

Comme c’est délicat de votre part de m’écouter lorsque j’en viens à vous entretenir de la délicatesse ! Car j’aime la délicatesse. Il y a dans le terme et dans les attentions délicates en général une inférence de fragilité, de douceur, de raffiné, de doigté, de toucher de velours. On ose à peine effleurer les pétales d’une fleur forcément délicate de crainte qu’elle se flétrisse trop vite sous  nos doigts.

La délicatesse est de l’ordre du sucré, non du salé. Au pays doté de rudes traditions guerrières mais aussi d’un puissant romantisme, la Germanie,  ne désigne-t-on pas tous les desserts par le mot délikatessen ? La délicatesse serait-elle pour autant du genre féminin ? De prime abord, il paraîtrait. Et pourtant, il est des hommes, et plus qu’on n’imagine, de constitution délicate. D’un souffle, ils chancellent. Le rhume n’est pas encore venu que déjà ils mouchent et toussent. Bourrades interdites !

Dans le mode asexué, il y a par ailleurs les sujets délicats, et des affaires du même tonneau. Autant dire qu’on s’en défie, qu’il est de bonne politique  de les aborder fort précautionneusement et éventuellement de les remiser au placard des actes manqués et des décisions non prises. Disons que dans la sociologie des affaires délicates, il faut de la psychologie avant tout ! 

A mille lieues de la délicatesse, on trouve les gens indélicats. Rustres ou malhonnêtes, c’est selon, mais pas escrocs de haut vol et encore moins meurtriers patentés. Ils sont une offense à la moralité, aux bonnes mœurs, aux usages, ainsi qu’aux convenances. 

Face à ces regrettables asociaux, il faut revenir à l’essentiel et louer l’exquise délicatesse, celle de l’esprit, du cœur et,  plus encore peut-être, des manières. Que la délicatesse triomphe en tous points et tous lieux, en nos maisons, dans nos salons et boudoirs, et même dans nos prisons s’il se peut, voilà notre crédo ! Quant aux indélicats, je serai toujours et fermement en délicatesse avec eux !

DC.

 

Quelques délicats aphorismes...

La rigidité et la dureté sont les compagnons de la mort. La douceur et la délicatesse sont les compagnons de la vie.

Lao-Tseu

La délicatesse donne à tous les procédés un charme inexprimable. 

Madame de Genlis (Stéphanie Félicité, Comtesse de)

Les qualités d'esprit ne s'acquièrent point par l'habitude ; on les perfectionne seulement. De là, il est aisé de voir que la délicatesse est un don de nature, et non pas une acquisition de l'art.

Blaise Pascal

Le principe de délicatesse (...) oppose la culture à la barbarie, la civilisation à la sauvagerie, l'humain à l'inhumain. Il résiste au pire par le meilleur : l'art. Cette résistance exige ce que j'appelle le principe de délicatesse, la volonté d'opposer au réel délétère, contre vents et marées... l'élégance et la beauté, même au milieu des ruines. Surtout au milieu des ruines. Loin de l'affliction convenue, du relâchement et de la compassion bruyante, des facilités qui séduisent.

Michel Onfray

La probité et la délicatesse sont deux vertus infiniment plus faciles à pratiquer quand on ne manque de rien, que lorsqu'on est dénué de tout.

Anatole France

Les femmes sont vulnérables au murmure de l'âme et l'art de la séduction est fait de délicatesse.


Romain Gary

Les auteurs qui se distinguent principalement par le tour et la délicatesse, sont plus tôt usés que les autres.

Vauvenargues

Voir et revoir les articles précédents...

Adolescence, adolescents, ados, aphorismes  et autres approche

Ah, l’adolescence ! La vie par temps de crise ! Le temps des tourments, des premiers émois, des hormones bourgeonnantes. On observe le premier poil à la loupe et l’on crie « La barbe ! » à tout ce qui vous insupporte alentour, c’est-à-dire tout. On dit « laisse-moi tranquille » à ses cadets-cadette « fous-moi la paix » à sa mère, et plus rien à son père... (cliquer sur le titre de l'article pour afficher la suite...)

 

Un aphorisme nouveau sur l’adolescence :

« L’adolescence méprise les jouets du passé, se contemple avec  joie dans le miroir enchanteur de l’avenir, et dit : je vivrai ».

(Madame Necker)

 

_________________________________________________________________________

 

  Vous aimez ce blog ? Pensez à vous abonner si ce n'est déjà fait !

 

Cliquez sur l'icône "j'aime", et partagez les articles avec vos amis et connaissances sur les réseaux sociaux !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article