Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

Casanova : pensées et aphorismes (2/2)

20 Octobre 2015 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #gens connus

Casanova : pensées et aphorismes (2/2)

Portrait de Casanova jeune vers 1750, par son frère Francesco (Wikipédia Commons, téléversement Hello World)

La plupart des citations ci-dessous sont extraites du principal ouvrage de Casanova :

" Histoire de ma vie ".

Pour en savoir plushttps://fr.wikiquote.org/wiki/Histoire_de_ma_vie_(Casanova)

 

 

Cultiver les plaisir de mes sens fut dans toute ma vie ma principale affaire ; je n’en ai jamais eu de plus importante. Me sentant né pour le sexe différent du mien, je l’ai toujours aimé, et je m’en suis fait aimer tant que j’ai pu. J’ai aussi aimé la bonne table avec transport, et passionnément tous les objets faits pour exciter la curiosité.

L'amour est un grand poète, sa matière est inépuisable.

Quand l’amour s’en mêle, on est ordinairement la dupe de part et d’autre.

La passion exagère toujours, et émousse les facultés de tous les sens.

Mes infortunes également que mes bonheurs m’ont démontré que dans ce monde tant physique que moral le bien sort du mal, comme du bien le mal.

N'ayant jamais visé à un point fixe, le seul système que j’eus, si c’en est un, fut celui de me laisser aller où le vent qui soufflait me poussait.

Tu seras victime du beau sexe jusqu’au dernier moment de ta vie. Si cela ne te déplaît pas, je t’en fais mon compliment.

J'ai toujours aimé la vérité avec tant de passion, que souvent j’ai commencé par mentir pour la faire entrer dans des têtes qui n’en connaissaient pas les charmes.

Sans la parole le plaisir de l’amour diminue au moins de deux tiers.

J'ai continuellement vécu dans l’erreur, n’ayant d’autre consolation que celle de savoir que j’y étais.

La coquetterie est le monstre persécuteur de tous ceux qui font le métier d’aimer.

Les femmes n’ont autre âge que celui qu’elles montrent.

Le mariage est un sacrement que j’abhorre parce que c’est le tombeau de l’amour.

C’est un grand malheur pour une femme jolie que le rire l’enlaidisse ; le rire qui souvent a la force d’embellir une laide.

On en veut souvent à un homme sage qui donne un bon conseil qu’on n’a pas le courage de suivre.

Je n’aime pas trop le respect, car il exclut l’amitié.

Celui qui a la force de suspendre ses démarches jusque à l’arrivée du calme est le sage. Cet être est rare.

La fourberie est vice : mais la ruse honnête n’est autre chose que la prudence de l’esprit.

La force sans la confiance ne sert à rien.

Il n’y a pas d’honnête homme au monde sans quelque espèce de prétention.

Tromper un sot est un exploit digne d’un homme d’esprit.

L'éloquence de la nature est supérieure à celle de l’esprit philosophique.

L’homme qui oublie une injure ne l’a pas pardonnée, il l’a oubliée.

La haine, à la longue, tue le malheureux qui se plaît à la nourrir.

Un secret qu’on surprend est un larcin qu’on fait. Puisque je suis heureux par mes souvenirs, je serais fou de me créer d’inutiles regrets.

J'écris pour ne pas m'ennuyer.

___________________________________________________________________________

Vous aimez ce blog ?

Alors, merci de le faire connaître

auprès de vos amis et connaissances !

Et pourquoi ne pas vous abonner à titre personnel,

si ce n'est déjà fait ?

____________________________________________________________________________

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article