Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

BONNE ET HEUREUSE ANNEE A TOUTES ET TOUS !

31 Décembre 2015 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #gens connus

Mots-clés : nouvel an, bonne année, vœux, étrennes, cadeaux

000

Quelques aphorismes sur la nouvelle année

Lettre de Victor Hugo à Alfred de Vigny, le 29 décembre 1824.

Lettre de Victor Hugo à Alfred de Vigny, le 29 décembre 1824.

Saluons ensemble cette nouvelle année qui vieillit notre amitié sans vieillir notre coeur (V. Hugo)

Le bonheur, c'est avoir une bonne santé et une mauvaise mémoire.

Ingrid Bergman

BONNE ET HEUREUSE ANNEE A TOUTES ET TOUS !

                                                                   000

                                                                    00

Conseil du blogueur : 

Ne mettez-pas tous vos vœux dans le même panier,

envoyez-les à tous vos amis !

Tenez, dit l'avare : voici un calendrier neuf, et qu'il vous fasse toute l'année!

Jules Renard

Le premier janvier est le seul jour de l'année où les femmes oublient notre passé grâce à notre présent.

Sacha Guitry

La tradition du Nouvel an et des étrennes

C’est en particulier aux romains qu’on doit l’usage des étrennes et des cadeaux fait aux proches, aux amis ainsi qu’aux détenteurs de l’autorité à qui on désirait témoigner du respect.

Le mot vient  de strenuus, soit des adjectifs vaillant et généreux attribués à la déesse Strénia. Dans le bois sacré de cette dernière on prélevait la verbène (verveine), donnée en cadeau pour souhaiter au bénéficiaire que les choses se passent au mieux au long de la nouvelle année.

Durant l’Empire, c’est Janus que l’on honore en ces jours de fête, le Dieu aux deux visages, l’un pouvant representer l’année défunte et l’autre la nouvelle. La protection de Junon est aussi implorée car elle est la protectrice du mariage et des femmes et, partant, du foyer. Les empereurs sont submergés d’offrandes  qu’ils reçoivent dans leur Palais. Entre particuliers, on s’offre d’abord des dattes et des figues, puis des pièces de monnaie et des médailles d’argent.

L’usage se perpétua, tout en dépendant du calendrier :

En France, « sous les Mérovingiens, l’année commençait le 1er mars dans plusieurs de nos provinces, elle débuta à Noël sous Charlemagne, dans tous les territoires soumis à sa juridiction. Sous les Capétiens, le jour de l’an coïncidait avec la fête de Pâques, usage presque général au Moyen Age. En certains lieux, l’année changeait le 25 mars, fête de l’Annonciation. Le concile de Reims, tenu en 1235, mentionne cette date comme « l’usage de France ». C’est le roi Charles IX qui rendit obligatoire, en 1564, la date du 1er janvier comme origine de l’année. ». (°)

Depuis la fin du XIXème siècle et la domination du Père Noël comme dispensateur de cadeaux aux petits comme aux grands le 25 décembre, la tradition des étrennes tend à se perdre au Ier janvier ou dans les jours suivants. Sauf, naturellement, pour les gardiens d’immeuble, les facteurs et autres pompiers ou éboueurs.

____________________________________________________________________________

(°) Se reporter pour le paragraphe entre crochets, et plus généralement pour l'ensemble de ces éléments, à l'article de France pittoresque du...Ier janvier 2015 :  Etrennes et nouvel an : origine et histoire

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article