Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

Après l'odorat, l'ouïe : les sourds et la surdité à travers les aphorismes.

25 Avril 2016 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #gens connus, #mesaphorismes

Une première citation

Il m'est arrivé de prêter l'oreille à un sourd : il n'entendait pas mieux !

Raymond Devos

Le texte complet du sketch de Raymond Devos dont cette citation est extraite

Prêter l'oreille

 

" Mesdames et messieurs, si vous voulez bien me prêter une oreille attentive... Quelle phrase! Voulez-vous me prêter l'oreille? Il paraît que quand on prête l'oreille, on entend mieux. C'est faux! Il m'est arrivé de prêter l'oreille à un sourd, il n'entendait pas mieux ! Il y a des phrases comme ça... Par exemple, j'ai ouï dire qu'il y a des choses qui entrent par une oreille et qui sortent par l'autre. Je n'ai jamais rien vu entrer par une oreille et encore moins en sortir ! Il n'y a qu'en littérature qu'on voit ça. Dans Rabelais, nous lisons que Gargamelle a mis Gargantua au monde par l'oreille gauche. Ce qui sous-entend que par l'oreille droite... il devait se passer des choses ! Des cris et des chuchotements ! De quoi vous faire dresser l'oreille ! Alors, on me dit : - Mais monsieur, quand on parler de choses qui entrent par une oreille et qui ressortent par l'autre, on ne parle pas de choses vues mais de choses entendues. J'entends bien ! Un son peut entrer par une oreille mais il n'en sort pas ! Par exemple, un air peut très bien entrer dans le pavillon de l'oreille. Une fois entré, il n'en sort plus ! Je prends un air au hasard, un air qui me traverse... la tête: Viens dans mon joli pavillon! Eh bien, dès qu'il est entré dans le pavillon, il n'en sort plus, c'est fini ! C'est ce qu'on appellle une rengaine. Une rengaine, c'est un air qui commence par vous entrer par une oreille et qui finit par vous sortir par... les yeux ! ".

Raymond Devos.

 

 

Source : http://michel.buze.perso.neuf.fr/lavache/devos24a.htm

D'autres aphorismes

Après l'odorat, l'ouïe : les sourds et la surdité à travers les aphorismes.

Il n'est pire sourd que ventre affamé.

Boris Vian

Pour la bonne raison que :

Ventre affamé n'a pas d'oseille.

Jacques Pater

Après l'odorat, l'ouïe : les sourds et la surdité à travers les aphorismes.

Tchaikovsky (1840-1893) comprenait parfaitement la langue des cygnes, sans être sourd pour autant.

Daniel Confland

Je chante faux, mais j’entends juste.

Marcel Achard

Monsieur de Chateaubriand croit qu'il est devenu sourd depuis qu'il n'entend plus parler de lui !

Louis XVIII

En ce moment-là, ô prodige! j'ai entendu, mais entendu de mes propres oreilles, ce qui s'appelle entendu, un vague frémissement métallique, le son faible et à peine distinct d'une cloche.

Victor Hugo

Le polytechnicien qui coupe les pattes d'une sauterelle, lui dit : "Saute !", et ne la voit pas sauter, en conclut qu'elle est devenue sourde.

Philippe Meyer

Après l'odorat, l'ouïe : les sourds et la surdité à travers les aphorismes.

____________________________________________________________________________

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article