Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

Les prix de l'humour politique, les gagnants de 2003 à 2016 : Debré, Sarkozy, Royal, Devedjian, Longuet, Juppé, Fillon, Fabius, Le Maire, etc..

21 Novembre 2016 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #gens connus

Mots-clefs :  humour politique, politique, politiciens, députés, démocratie

000

L'humour en politique et chez les politiciens a toujours existé. Lorsqu'il se fait jour aujourd'hui de façon volontaire ou involontaire, il suscite un écho tout particulier chez ceux qui le reçoivent, les citoyens, car la parole publique, même partiellement démonétisée, a du poids, qu'elle est censée exprimer le sérieux, la sagesse et la responsabilité, C'est donc dans ce décalage entre Verbe "venu d'en haut" et son expression humoristique inattendue et décalée que l'humour politique puise son impact.

Mais toute entreprise humaine a besoin, pour jauger sa valeur, de comparaison, d'étalonnage, d'examen qualitatif. Et en matière d'humour politique comme d'autre chose, il y a la qualité supérieure et la qualité moindre, si ce n’est la formule vulgaire, l’attaque ad hominem ou en dessous de la ceinture. Ce qui suppose que, sans être pléthoriques, les saillies politiques humoristiques ne sont pas non plus synonymes de rareté.

Car avec la diffusion massive et protéiforme de l'information, rien de tel qu’une formule choc, puisée dans le vitriol de l’ironie, pour se faire connaître, et parfois mieux et plus vite que par le plus rigoureux des programmes. Rien de plus sûr que le relais de l’humour médiatisé pour ridiculiser une adversaire et mettre les rieurs de son côté.

Avec l’humour, le combat politique s’est donc doté d’une arme, Son efficacité dépend de l’adresse de ceux qui la manient. Si la formule est plate, elle peut se retourner contre son auteur. Quant au trait d’humour délivré sans que son auteur en aie conscience, ce n’est n’est guère mieux, car l’humoriste malgré lui devient la cible des railleries qu’il prétendait adresser à d’autres. L’humour politique requiert donc un indéniable talent et un certain art de la répétition, comme l’on dit du comique du même nom, afin que l’artiste qui y excelle jouisse en retour d’une reconnaissance et d’une admiration ad hoc, chez ses pairs comme parmi les citoyens.

Pour acquérir ses lettres de noblesse, faire autorité à l’égal d’un prix littéraire prestigieux, et asseoir la notoriété des prétendants, l’humour politique s’est à son tour doté en France d’un « Prix » depuis 1988. D’abord prix de l’humour politique sous l’égide d’un Club ad hoc, puis, après une interruption de quatre ans, Prix Press Club, humour et politique, décerné par le Club Press de France.

Ne voyez toutefois dans cette livraison de Citons-précis.com qu'une coïncidence fortuite avec l'actualité politique du moment que représente la Primaire de la Droite. Si ce n'est qu'il s'agit de deux manifestations de la vie démocratique. Car en ce qui concerne l'humour, il ne peut guère s'exprimer qu'en prison dans les régimes autoritaires !

Le lecteur trouvera ci-dessous le nom des lauréats des prix entre 2003 et 2016, et en bonus quelques prix spéciaux du Jury.

Nota : l'on se reportera pour en savoir plus, notamment les prix antérieurs à 2003 et les citations par année sélectionnées pour concourir, aux sites :

http://www.pressclub.fr/index2-phpart31rube%E2%80%8E/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Prix_de_l'humour_politique

Les prix

Lauréat 2003

Villepin fait tout, je fais le reste.

Renaud Muselier

Lauréat 2004

Je n'imagine pas un instant cette île séparée du continent.
( à propos de la Corse )

Jean-Louis Debré

Lauréat 2005

Je ne suis candidat à rien.

Nicolas Sarkozy

Lauréat 2006

Même quand je ne dis rien, cela fait du bruit.

Ségolène Royal

Lauréat 2007

Je suis pour un gouvernement d'ouverture, y compris les sarkozystes, c'est tout dire.

Patrick Devedjian

Lauréat 2008

Sarkozy a été le seul qui a été obligé de passer par l'Elysée pour devenir Premier Ministre

Jean-Louis Borloo

Lauréat 2009

Le vrai changement au PS, ce serait de gagner.

Bertrand Delanoë

Lauréat 2010

Je connais bien Dominique Strauss-Kahn : je l'ai mis en examen.

Eva Joly

Lauréat 2011

Mitterrand est aujourd'hui adulé, mais il a été l'homme le plus détesté de France. Ce qui laisse pas mal d'espoir pour beaucoup d'entre nous.

Laurent Fabius

Lauréat 2012

Etre ancien ministre, c'est s'asseoir à l'arrière d'une voiture et s'apercevoir qu'elle ne démarre pas.

François Goulard

Lauréat 2013

Hollande est pour le mariage pour tous...Sauf pour lui.

Gérard Longuet

Lauréat 2014

En politique, tout n'est jamais fini. Regardez-moi !

Alain Juppé

Lauréat 2015

Pour désespérer de François Bayrou, encore faudrait-il que j'aie un jour placé de l'espoir en lui.

Nicolas Sarkozy

Lauréat 2016

Mon intelligence est un obstacle.

Bruno Le Maire

Le bonus de l'humour politique

- Repéré une citation de 1998 : 

Mon mari était jusqu'à présent chômeur, mais je suis en train de changer de mari ". (Marie-Noëlle Lienemann)

- Prix spécial du jury 2105 décerné par le Club Press de France (outre son Grand prix) :

 " Avant de juger les propositions d'Emmanuel Macron, je vais attendre qu'elles soient abandonnées " (François Fillon)

La référence historique de l'humour politique

Les prix de l'humour politique, les gagnants de 2003 à 2016 : Debré, Sarkozy, Royal, Devedjian, Longuet, Juppé, Fillon, Fabius, Le Maire, etc..

000

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article