Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

Ma citation du jour : quatre vers extraits de "La Périchole", et plein d'infos sur cette oeuvre d'Offenbach, contexte, livret, vidéos...

12 Octobre 2017 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #gens connus

000

Mots-clefs : Jacques Offenbach, Ludovic Halévy, Henri Meilhac, La Périchole, opéra-comique, opéra-bouffe, opérette, Théâtre, livret, librettistes, Hortense Schneider, Didier van Cauwelaert, "On dirait nous", citations, aphorismes.

°°°

Quatre vers, extrait du livret de La Périchole

Je les ai découverts en lisant un roman de Didier van Cauwelaert, On dirait nous, paru chez Albin Michel en 2016. Les héros du roman sont beaux, jeunes et démunis. Un jour, l'héroïne, Soline, joue, sur ce violoncelle de concert prêté dont la restitution lui tire des larmes, la transposition pour cet instrument d'une "mélodie poignante" de La Périchole, illustration de la "tragédie banale d'un couple amoureux que la pauvreté contraint à la séparation.".

Ces vers simples mais non dénués d'arrière plan social servent de toile de fond à cet article. J'ai eu envie d'en savoir et vous en dire plus sur La Périchole, l'une des oeuvres parmi les plus célèbres et les plus originales du compositeur français d'origine rhénane, mêlant situations bouffonnes et trames mélancoliques, et qui annonce Les Contes d'Hoffmann dans sa manière.

Au fait : La Périchole, cette chanteuse de rue péruvienne, aurait vraiment existé. Elle a inspiré le livre de Mérimée dont se sont eux-mêmes servis Offenbach et ses librettistes (Voir ci-dessous). Il s'agit de la comédienne Micaela Villegas, surnommée "la perra chola" (chienne de métisse) en raison de la mésalliance de sa mère avec un chanteur de rue. Elle devint ensuite la maîtresse du Vice-Roi du Pérou.

Daniel Confland

°°°

Jacques Offenbach

 

Crois-tu qu'on puisse être bien tendre

Alors que l'on manque de pain?

À quel transport peut-on s'attendre

En s'aimant quand on meurt de faim?

Ces vers sont extraits de l'Air de la Lettre (voir ci-dessous l'argument de l'oeuvre), Ô mon cher amant, Scène 9 de l'acte 1, dans lequel La Périchole dit adieu à son amant Piquillo. Elle s'inspire d'un texte de l'Abbé Prévost dans Manon Lescaut; lettre adressée au Chevalier Des Grieux.

°°°

La Périchole, de Jacques Offenbach, extrait de l'air de La Lettre. Ô mon cher amant.

Pour une insertion éventuelle (et souhaitée) dans vos réseaux sociaux.

Une oeuvre remaniée

Hortense Schneider, dans La Périchole, Opéra-bouffe de Jacques Offenbach.
Hortense Schneider, dans La Périchole

La Périchole est un opéra-bouffe de Jacques Offenbach (1819-1880), et de ses compères librettistes Ludovic Halévy et Henri Meilhacinspiré d'une comédie de Prosper Mérimée : Le Carrosse du Saint-Sacrement.

L'oeuvre a connu deux versions, l'une en deux actes, montée le  au théâtre des Variétés, l'autre  dans une version en 3 actes et 4 tableaux créée le , toujours aux Variétés.

La célèbre cantatrice Hortense Schneider crée le personnage de La Périchole en 1868.

L'argument de La Périchole

Au Pérou, à Lima, la Périchole, une chanteuse de rue et son amoureux Piquillo, sont pauvres et meurent littéralement de faim.  Alors qu'elle est endormie; à l'écart de son amant, le Vice-Roi du Pérou, passant par là incognito et ébloui par sa beauté veut en faire sa favorite.

La Périchole, désespérée par sa condition, finit par accepter la proposition et écrit une lettre d'adieu à son amant. Ordre est donné aux gentilhommes de la suite du Vice-Roi de trouver d'urgence un mari à la belle, car le souverain ne saurait avoir pour maîtresse une femme non mariée. Le hasard veut que ses hommes tombent sur Piquillo.

On combine rapidement un mariage sans que La Périchole et son amoureux, rassasiés et enivrés lors du festin des noces, se rendent compte de leur identité. Une fois dégrisé, le lendemain, Piquillo vient dire au Vice-Roi qu'il en aime une autre et renonce au mariage arrangé. Mis en présence de La Périchole, il découvre qui est la favorite royale, s'emporte, insulte le Vice-Roi et est jeté en prison. bientôt rejoint par sa bien-aimée.

La Périchole jure à Piquillo qu'elle n'a pas cédé aux avances du souverain. Les deux amants parviennent à s'échapper, mais sont repris par la police. Magnanime, le Vice-Roi accepte leurs épousailles. Tout se termine bien, et ils auront beaucoup d'enfants qui grandiront, "car ils sont espagnols" !

°°°

Acte 3, final.

°°°

 

Pour en savoir plus :

http://www.operette-theatremusical.fr/2015/09/09/perichole-la/

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Périchole

Pour consulter le livret  intégral de l'oeuvre, et en particulier le texte de la lettre d'adieu de la Périchole à Piquillo : http://www.livretpartition.com/la-perichole-j-offenbach/#

000

Voir ou revoir en supplément : MA PENSEE POETIQUE DU JOUR, LE TUBE

(septembre 2016)

Dédié à tous les chanteurs tombés prématurément au chant d'honneur !

http://www.citons-precis.com/2016/09/ma-pensee-poetique-du-jour-le-tube.html

°°°

Activez sur cette page le cartouche "S'inscrire à la newsletter"

pour recevoir des alertes à chaque nouvelle parution du blog.

Et si vous en aimez les articles, alors partagez-les.

 

000

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article