Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

Partir c'est mourir un peu : l'origine de l'aphorisme, et des citations autour...

8 Octobre 2017 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #gens connus, #pensées poétiques

000

Mots-clefs : mort, mourir, partir, départ, voyage, citations, aphorismes.

Une ébauche de cet article a été publiée sur le site en janvier 2015.

°°°

Partir c'est mourir un peu...

L'expression est passée dans le langage courant. En réalité, il ne s'agit pas d'un proverbe, mais d'un aphorisme extrait d'un texte du célèbre humoriste de la deuxième moitié du XIXème siècle, Alphonse Allais, d'ailleurs plus long dans les termes puisque la phrase complète est : 

"Partir c'est mourir un peu...mais mourir c'est partir beaucoup".

Barque sacrée d'Osiris. Relief du Temple de Séthi Ier à Abydos, Wikipédia CC, photo Olaf Tausch..

Barque sacrée d'Osiris. Relief du Temple de Séthi Ier à Abydos, Wikipédia CC, photo Olaf Tausch..

Les âmes des morts, après leur passage devant le tribunal d'Osiris, rejoignent la barque du Soleil-Rê dans sa course céleste.

Partir c'est mourir un peu : l'origine de l'aphorisme, et des citations autour...
 

L'auteur originel de la formule "Partir c'est mourir un peu"

En fait, il s’agit du premier vers d'un poème d’Edmond Haraucourt, poète et romancier français, le Rondel de l'adieu, paru dans Seul en 1890, mis en musique par Francesco Paolo Tosti en 1902 :

Partir, c'est mourir un peu

C'est mourir à ce qu'on aime

On laisse un peu de soi-même

En toute heure et dans tout lieu

C'est toujours le deuil d'un vœu

Le dernier vers d'un poème

Partir, c'est mourir un peu.

Et l'on part, et c'est un jeu

Et jusqu'à l'adieu suprême

C'est son âme que l'on sème

Que l'on sème à chaque adieu...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Edmond_Haraucourt

Les formules dérivées

L’on doit aussi au chanteur Antoine d’avoir « aménagé » la citation pour en faire le titre et le début d’une chanson de son répertoire : "Si partir c’est mourir un peu, rester ce n’est pas vivre du tout". 

La premier couplet :

Si partir rend souvent malheureux
Et si c'est toujours mourir un peu
Au contraire, je crois malgré tout
Que rester, c'est ne pas vivre du tout .

(Voir le texte complet des paroles sur : www.paroles-musique.com)

Autre dérivation créative de la formule, celle de l’écrivain et scénariste Gilles Véber, rapportée par le site Evene-le Figaro :

"Partir, c’est mourir un peu, rester c’est crever doucement." http://evene.lefigaro.fr/citation/

Et encore :

"Déménager, c'est partir un peu, mais mourir, c'est déménager beaucoup." L' aphorisme est du dramaturge et poète Maurice Donnay.

Enfin, dans une autre veine, on connaît la formule de Coluche dans l’un de ses sketches : "Partir, c’est crever un pneu…".

Allons, consolons-nous, si l'on en croit Lao Tseu, puisque "La vie est un départ et la mort un retour" !

Daniel Confland

 

Pour en savoir plus sur Alphonse Allais :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alphonse_Allais

 

000

 

Vous aimez ce blog ? 

Alors, merci de le faire connaître !

Vous pouvez vous abonner à la newsletter pour avoir connaissance des nouveaux article (ci-contre)

°°°

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article