Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

A propos de la perfidie : mon aphorisme du jour, des citations, la Perfide Albion, et une pensée poétique sur la bataille d'Azincourt

8 Novembre 2017 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #mesaphorismes, #gens connus, #pensées poétiques

°°°

Mots-clefs : perfidie, ruse, rouerie, duperie, machiavélisme, fourberie, traîtrise, félonie, sournoiserie.

°°°

A propos de la perfidie : mon aphorisme du jour, des citations, la Perfide Albion, et une pensée poétique sur la bataille d'Azincourt

"Dans l'exercice de la perfidie, la maestria tient en trois composantes : le machiavélisme comme art de la manipulation, la duperie comme science du mensonge et la ruse comme stratégie de contournement"

(Daniel Confland)

000

Mots-clefs : perfidie, ruse, rouerie, duperie, machiavélisme, fourberie, traîtrise, félonie, sournoiserie.

°°°

Le bonus de Sheridan, de Shelley et d' Henri de Régnier...

Le coeur qui a conscience de sa pureté a toujours de la peine à croire à la perfidie des autres.

(Sheridan

Age cannot Love destroy, But perfidy can blast the flower, Even when in most unwary hour It blooms in Fancy’s bower. Age cannot Love destroy, But perfidy can rend the shrine In which its vermeil splendours shine.

(Shelley)

(L'âge ne peut pas détruire l'amour, mais la perfidie peut en faire exploser la fleur, même quand, dans la plupart des heures imprudentes, elle fleurit dans le berceau de Fantaisie. L'âge ne pas détruire l'amour, mais la perfidie peut déchirer le sanctuaire dans lequel brillent ses splendeurs vermeils. Shelley)

"La perfidie est la forme de la méchanceté des délicats" (Henri de Régnier).

"La perfidie est la forme de la méchanceté des délicats" (Henri de Régnier).

Sans oublier la perfide Albion...

Selon l'article du 23 août 1017 relevé dans CNews Matin, l'appellation Albion pour qualifier notre voisin d'outre-manche viendrait du latin Alba, signifiant "blanc", soit la couleur des falaises crayeuses de la côte méridionale britannique. Déjà, Pline l'Ancien utilisait ce terme pour parler de la Grande Bretagne.

"Quant au terme «perfide», c’est l’évêque Bossuet qui l’aurait employé au XVIIème siècle pour désigner nos voisins et rivaux anglais."

Cette affaire terminologique remonterait à la guerre de Cent Ans, et plus précisément à la bataille d'Azincourt (1415). Le "perfide" caractérise un personnage qui "viole sa foi" (perfidus), qui manque donc à sa parole ou à l'honneur : lors de la bataille susdite, les anglais victorieux auraient ainsi manqué au code d'honneur de la chevalerie en achevant les blessés et se livrant même au massacre de ceux qui s'étaient rendus.

 

 

"Azincourt", une pensée poétique

L'occasion est trop belle pour ne pas la saisir et faire état de cette pensée poétique publiée sur le site en février 2015, sous le titre : "La bataille d'Azincourt : défaite des chevaliers en armure".

Azincourt

Azincourt, temps de gueux, deux armées opposées

Fringants archers à pied contre lourds chevaliers

Pourtant à trois contre un nos preux doivent rendre gorge

L’Ost entier se débande, triomphe de Saint-Georges

Mais il n’est de déroute sans promptes relevailles

Si la cuirasse vacille forgeons de la mitraille

Alors si Dieu le veut, on boutera ces gnomes

Dans les châteaux ôtons l’armure : Home sweet Heaume...

Daniel Confland

Image de la pensée poétique pour un partage éventuel sur vos réseaux sociaux.

Image de la pensée poétique pour un partage éventuel sur vos réseaux sociaux.

Nota : certains des éléments de cet article sont parus sur le blog en août 2016.

000

Si vous appréciez les articles de ce blog, 

un geste facile : inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir

des alertes à chaque nouvelle parution.

000

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article