Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

Einstein, savant génial et décalé : quelques traits biographiques étonnants et détonants, et des anecdotes

30 Mai 2019 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #gens connus

 

Mot-clefs : Einstein, relativité, sciences, savant, citations.

°°°

La trame de cet article a déjà été publiée en octobre 2015  (voir: http://www.citons-precis.com/2015/10/einstein-ou-le-savant-qui-voulait-penser-a-cote-1-2.html). Mais la première partie est nouvelle pour l'essentiel.

°°°

 

Einstein, savant génial et décalé : quelques traits biographiques étonnants et détonants, et des anecdotesEinstein, savant génial et décalé : quelques traits biographiques étonnants et détonants, et des anecdotes

 

Albert Einstein (1879-1955)

 

Ce personnage qui tire la langue effrontément fait, dans ses aphorismes (*), la nique à la bêtise, aux préjugés, au conformisme, au Moi, à la politique, à la raison comme une fin en soi. Il se méfie du progrès dans l’usage qu’en font les hommes, Il est contre la pensée unique avant que l’expression soit à la mode. Il relativise Dieu pour mieux rehausser la Morale, sans laquelle la Science n’est rien. Il relative la Science si on n’y met pas un peu de religion,

Bref, Einstein, c'est : Heu...= Mc² !

 

Daniel Confland

 

(*) Voir l'article du blog sur les citations d'Albert Einstein :

http://www.citons-precis.com/2015/09/einstein-les-aphorismes-du-maitre-de-la-relativite-2-2.html

 

Clichés ; à gauche, figure emblématique d'Einstein à Ulm (Wikipédia Commons, BundesArchiv);

à droite : Einstein en 1925 (Wikipédia Commons, photo Nono vlf).

°°°

Quelques traits biographiques étonnants et détonants sur le maître de la relativité

 

- Doté d'un QI impressionnant de 162, le jeune Albert, né à Ulm en 1879, n'est pourtant pas un enfant prodige. Sa grosse tête est distraite et son attitude peu disciplinée. De plus, il s'exprime difficilement : un problème de dyslexie en serait la cause. A Zürich où il étudie, après Münich, il rate son examen d'entrée à l'Ecole Polytechnique Fédérale de le ville. Il ne l'obtiendra de justesse qu'en 1900. Jusque là, il s'estimait d'ailleurs "incapable de suivre les cours, de prendre des notes et de travailler de façon scolaire ". Avant d'enchaîner les succès scientifiques et universitaires que l'on connaît, et d'obtenir la reconnaissance de ses pairs comme de la société !

- Le génie disait toujours qu'il ne faut pas devenir chercheur si l'on tient à être riche. Toutefois, la remise en 1922 du Prix Nobel 1921 aurait pu lui assurer une certaine aisance - l'équivalent d'un million d'euros actuels -, s'il n'avait du donner le magot à sa première épouse en divorçant d'elle pour épouser sa...cousine.

- Très préoccupé par l'avenir de l'Humanité, Einstein devient Président de la Ligue allemande des Droits de l'Homme en 1928.

- En 1952, les autorités d'Israël proposent à Einstein de devenir le Président de leur État. Le physicien refuse en s'excusant : "Si je connais les lois de l'univers, je ne connais presque rien aux êtres humains."

 - Pacifiste depuis toujours, et partisan de l'objection de conscience, Einstein militera pendant la guerre froide en faveur du désarmement atomique mondial.

- Exilé aux EtatsUnis, Einstein prend douloureusement conscience de la discrimination raciale imposée aux noirs. En 1946, dérogeant à ses principes, il accepte pourtant de donner une conférence à l'université Lincoln alors ségrégationniste où il déclare : "Je suis de passage dans cet établissement au nom d’une cause qui en vaut la peine. En effet, les gens de couleur continuent d'être séparés des Blancs aux États-Unis. Cette séparation ne résulte pas d’une maladie des gens de couleur mais d’une maladie des Blancs. Il est impensable que je me taise à ce sujet." Einstein s'engagera résolument dans la lutte pour l'égalité aux côtés de certains leaders de cette cause. Cette partie de sa biographie, relativement méconnue, lui vaudra d'ailleurs quelques ennuis avec le FBI du redoutable J. Edgar Hoover.

- A la mort d'Einstein, tous ceux qui se demandaient à quoi pouvait bien ressembler le cerveau d'un tel génie sont servis, et ceci "grâce" à Thomas Harvey, le médecin chargé d'autopsier son corps. Le cerveau sera ensuite promené à travers tous les États-Unis. Des ophtalmologistes lui ont aussi prélevé ses yeux. Le reste du corps est incinéré et les cendres dispersées selon les volontés du défunt pour son corps entier. Einstein voulait en effet éviter que sa pierre tombale ne devienne un lieu de culte et de villégiature.

- Ennemi des chaussettes, Einstein, de son vivant, se baladait le plus souvent nu-pieds.

 

Deux anecdotes sur Albert Einstein

 

Leur authenticité est loin d'être avérée, mais elles vont de pair avec le personnage réputé facétieux, dont le "tirage de langue" a accrédité la figure!

Le jour où Einstein se met enfin à parler

L'anecdote est rapportée par Jean-Marc Lévy-Leblond. Agé de trois ans, Albert n'a jusque là pas dit un mot, " quand, un soir, au dîner, il demande subitement : « Maman, passe-moi le sel, s'il te plaît. » Grand émoi familial : « Mais, Albert, tu parles ! Pourquoi ne disais-tu rien ? - C'est que, jusqu'ici, la soupe était assez salée. » ". 

Einstein, la Conférence et le chauffeur

Cette anecdote aussi répandue que la première, bien que son auteur soit inconnu, figure par exemple sur le site :

 http://www.naute.com/anecdotes/chauffeur.phtml

Dans les années 40. Einstein est en tournée aux Etats-Unis pour une série de conférences scientifiques. De ville en ville, il se déplace en voiture avec un chauffeur avec lequel des liens se tissent. Un jour, moquant le côté répétitif de l'exercice, ce chauffeur le taquine, assurant qu'à force qu'entendre le savant tenir les mêmes propos, il pourrait prononcer lui-même la conférence.
 Chiche !, aurait répondu Einstein.

" Le lendemain, Einstein s'installe au fond de la salle de la conférence, debout, près de la porte comme le fait son chauffeur habituellement. La conférence commence et l'imposteur ne s'en sort pas mal du tout. Personne, parmi l'assistance, ne semble détecter la supercherie. A la fin de la conférence toutefois, un homme se lève et pose une question très technique sur la théorie d'Einstein. Une question à laquelle évidemment, le chauffeur est bien en peine de répondre...Mais, sans se démonter, le faux conférencier pose un regard condescendant sur l'homme dans le public, pointe son index vers le fond de la salle et dit : "Monsieur, votre question est tellement triviale que c'est mon chauffeur qui va vous répondre ! ".

 

Parmi les sources et pour en savoir plus :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Einstein

ini.com/fr/partners/10-trucs-hallucinants-ignorez-albert-einstein/

http://www.astropolis.fr/articles/Biographies-des-grands-savants-et-astronomes/Albert-Einstein/astronomie-Albert-Einstein.html

°°°°

 

Image Barbara A Lane, Pixabay.com

Image Barbara A Lane, Pixabay.com

°°°

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article