Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

L'Histoire revisitée par Citons-precis.com : aujourd'hui, Hippocrate et l'origine de sa vocation

24 Décembre 2019 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #textes

 

Mots-clefs : Hippocrate, médecine, médecins, caducée, Asclépios, Esculape.

°°°

Hippocrate, gravure de Rubens (1638), Wikipédia CC.

Hippocrate, gravure de Rubens (1638), Wikipédia CC.

 

Hippocrate le Grand et l'origine (véritable mais non vérifiable) de sa vocation...

 

Hippocrate, qui n’était pas encore le Grand, était alors jouvanceau sur son Ile natale de Cos et cultivait un arpent de vigne, dont son père lui avait enseigné qu’on pouvait considérer la plante à l’égal des plantes médicinales connues, sinon plus. Ce qui permettait au jeune homme de rendre grâce à la fois à Dionysos, le dieu de la vigne et du vin, et à Asclépios, celui de la médecine.

L’épisode se déroulait vers 430 avant JC.

Or donc, notre Hippocrate, un jour qu’il surveillait nonchalamment la pousse des sarments, s’avisa que sur un pied, l’un des sarments était devenu énorme, de la taille au moins d’un cuisseau de guerrier hoplite. Il s’en ouvrit à son père qui le rassura en lui disant que la nature n’était pas avare de monstruosité diverses, y compris chez les humains, mais que les conséquences étaient le plus souvent sans lendemain pour peu qu’elles ne deviennent la norme.

Cependant intrigué, notre jouvenceau s’en retourna le lendemain auprès de sa vigne. Quelle ne fut pas sa stupeur en constatant que le sarment énorme avait encore double de taille. Il entendit alors un rire tonitruant venu des cieux et une voix qui l’interpellait.

- Qui es-tu ? demanda Hippocrate.

- Je suis Asclépios, répondit la voix.

- Et que veux-tu de moi ? Interrogea de nouveau Hippocrate ? Serait-ce ce sarment monstrueux qui déclenche ton hilarité et , je le perçois, de l’ironie à mon égard ?

- Non, mon fils, se récria Asclépios, il ne s’agit pas d’ironie. Mais il est vrai que je veux te passer un message : ce sarment que tu as sous les yeux n’est qu’une métaphore. Les dieux ont créé les hommes, mais aussi engendré leurs maux. Ce sarment qui double de taille en une nuit représente les maux de l’homme, ceux du corps et ceux de l’esprit : c’est leur nombre qui doublera à l’infini si personne  ne s’avise de les soigner mieux en inventant ou en perfectionnant pratiques et remèdes.

- Et qui puis-je, demanda Hippocrate.

- Je t’ai choisi, Hippocrate, pour être ce médecin. Tu chercheras, tu pratiqueras, tu enseigneras, mais aussi tu réfléchiras sur ton art, car la philosophie est l’étoile du berger de l’action. Veux-tu être cet homme de science et de réflexion, Hippocrate ? Si oui, je t’insuffle à l’instant ta vocation, ta volonté et ton talent. Jure, mon fils, si tu acceptes cette mission et cette gloire, car elle te fera connaître au travers des siècles et des continents, jure de t’en montrer digne ta vie durant !

Et Hippocrate, bouleversé et par avance écrasé par la tâche immense qui l’attendait, jura.

Bientôt, la renommée de la conversation entre le mortel et un dieu se répandit partout chez les iliens de Cos, puis chez tous les habitants de la Grèce, et au-delà des mers, où les grecs multipliaient leurs comptoirs. On donna un nom à cet épisode mémorable : le sarment d’Hippocrate.

Ce n’est que bien plus tard que les scribes, les historiens, et les… faussaires  modifièrent la formule,  telle qu’on la connaît aujourd’hui.

 

Daniel Confland

°°°

Quelques infos sur le "père de la médecine"

 

 

"Hippocrate de Cos, né vers 460 avant J.-C. sur l’île de Cos et mort en 377 av. J.C. à Larissa, est un médecin grec du siècle de Périclès, mais aussi philosophe, considéré traditionnellement comme le « père de la médecine ».

Il a fondé l'école hippocratique qui a révolutionné intellectuellement la médecine en Grèce antique. Il rend la médecine distincte et autonome d'autres domaines de la connaissance, comme la théurgie et la philosophie, pour en faire une profession à part entière.

On sait très peu de choses sur la vie d'Hippocrate, sa pensée et ses écrits. Néanmoins, Hippocrate est couramment décrit comme le parangon du médecin de l’Antiquité. C'est l'initiateur d'un style et d'une méthode d'observation clinique, et le fondateur des règles éthiques pour les médecins, à travers le serment d'Hippocrate et d'autres textes du Corpus hippocratique."

 

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hippocrate

A consulter aussi pour en savoir plus : http://classes.bnf.fr/dossitsm/b-hippoc.htm

 

°°°

Articles du blog à voir aussi par la même occasion :

- Opération, chirurgien, bistouri, il faut tout mettre sur la table : une pensée poétique et des citations sur le sujet

' Mécomptes d'apothicaire ? Des infos, des citations et des anecdotes sur les pharmaciens et les apothicaires

 

Esculape, le dieu romain de la médecine, et son fils Télésphore, Musée des Beaux Arts de Tours, photo Agota, Wikipédia CC.

°°°

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article