Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

23 citations au top de Monsieur de Talleyrand-Périgord, alias le Diable boiteux

22 Octobre 2019 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #gens connus

 

Mots-clefs :  Talleyrand, diable boiteux, évêque d'Autun, diplomate, Napoléon, Congrès de Vienne, Valençay.

°°°

Talleyrand, éminent serviteur de l'Etat et traître à tous les régimes

 

Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1834) fut un homme aux multiples facettes : aristocrate rallié à la Révolution, évêque servant la messe lors de la Fête de la Fédération puis démissionnaire du clergé, serviteur du Directoire puis comploteur pour amener Bonaparte au pouvoir, conseiller indispensable pour Napoléon et prompt à le trahir, dans les fourgons de la Restauration, négociateur des affaires européennes de Louis Philippe. C'est dans ce dernier registre, celui de diplomate hors pair, que Talleyrand excella. Habile, rusé, charmeur mais dur négociateur, il servit les intérêts de la France, tout en ayant le souci, y compris contre ses maîtres successifs, de préserver un certain équilibre entre les puissances européennes. Et l'homme? Sa personnalité est plus difficile à défendre, il est vrai : Homme d'Etat, sans conteste, mais homme d'argent, corrompu au grand jour, sans aucun doute aussi. Libéral en politique et adepte des plaisirs, mondain recherchant et goûtant les postes et les honneurs, inlassable tisseur de fils ne s'encombrant guère de scrupules, enfin. 

DC

Source :http://www.talleyrand.org

Parmi les meilleures citations du Diable boiteux

 

- Dans les temps de révolutions, on ne trouve d’habileté que dans la hardiesse, et de grandeur que dans l’exagération. 

- Le meilleur moyen de renverser un gouvernement, c’est d’en faire partie. 

- La politique ce n’est qu’une certaine façon d’agiter le peuple avant de s’en servir.  

- Les hommes sont comme les statues, il faut les voir en place. 

- En politique, ce qui est cru devient plus important que ce qui est vrai.

- On connaît, dans les grandes Cours, un autre moyen de se grandir : c’est de se courber. 

 

 "Les financiers ne font bien leurs affaires que lorsque l’État les fait  mal." (Talleyrand)  

"Les financiers ne font bien leurs affaires que lorsque l’État les fait  mal." (Talleyrand)  

 

- Où il y a traité, il y a un canif. 

- Qui n’a pas les moyens de ses ambitions a tous les soucis.

- On ne croit que ceux qui croient en eux. 

- La parole a été donnée à l’homme pour déguiser sa pensée. 

- Si cela va sans dire, cela ira encore mieux en le disant. (Talleyrand au congrès de Vienne)  

- Il y a une chose plus terrible que la calomnie, c’est la vérité.  

- Défiez-vous des premiers mouvements, (parce que) ce sont les bons.  

 

"Il faut se garder des premiers mouvements parce qu’ils sont presque toujours honnêtes." (Talleyrand)

"Il faut se garder des premiers mouvements parce qu’ils sont presque toujours honnêtes." (Talleyrand)

 

- « Oui » et » non » sont les mots les plus courts et les plus faciles à prononcer, et ceux qui demandent le plus d’examen.    

- Il y a trois sortes de savoirs : le savoir proprement dit, le savoir-faire et le savoir-vivre ; les deux derniers dispensent assez bien du premier.  

- Tout ce qui est excessif est insignifiant. 

- L’esprit sert à tout, mais il ne mène à rien. 

- Soyez à leurs pieds. À leurs genoux… mais jamais dans leurs mains.

- Là où tant d’hommes ont échoué, une femme peut réussir. 

- Les mécontents, ce sont des pauvres qui réfléchissent. 

 

"Les femmes pardonnent parfois à celui qui brusque  l'occasion, mais jamais à celui qui la manque." (Talleyrand)

"Les femmes pardonnent parfois à celui qui brusque l'occasion, mais jamais à celui qui la manque." (Talleyrand)

°°°

 

Si vous appréciez les articles de ce blog, 

un geste facile : inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir

des alertes à chaque nouvelle parution.

000

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article