Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

Un poème de Charles IX à Ronsard : un hommage de l'éphémère pouvoir à l'immortalité littéraire

31 Juillet 2020 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #pensées poétiques

 

Tags : Ronsard - Charles IX - roi - poésie - pouvoir - littérature.

°°°

Un poème de Charles IX à Ronsard : un hommage de l'éphémère pouvoir à l'immortalité littéraireUn poème de Charles IX à Ronsard : un hommage de l'éphémère pouvoir à l'immortalité littéraire

A gauche Charles IX (1550-1574); à droite Pierre de Ronsard (1524-1585)

°°°

Ronsard : "Prince des Poètes et poète des Princes"

Le fil d'une amitié

On peut parler d'une empathie réciproque, puis de liens d'amitié, entre le jeune Prince Charles IX, qui n'a que douze ans lorsqu'il accède au trône, et Pierre de Ronsard. Le poète a déjà bénéficié des faveurs de la Cour durant le règne des souverains précédents, Henri II, puis François II. Mais avec Charles IX, que Ronsard a vu grandir, c'est autre chose. Il participe directement à son éducation et lui écrit un manuel d'éducation et de gouvernement en vers : L’Institution pour l’adolescence du Roi Très Chrétien (1562). Et il l'exhorte à gouverner par la vertu :

"Sire, ce n’est pas tout que d’être Roi de France, Il faut que la vertu honore votre enfance : Un Roi sans la vertu porte le sceptre en vain, Qui ne lui sert sinon d’un fardeau dans la main." 

Le monarque ne suivra que partiellement son conseil : alors que le pays connaît les guerres de religion, il se laissera convaincre par sa mère Catherine de Médicis d'ordonner la sanglante St-Barthélémy contre les protestants (1572).

Porté par la faveur royale, Ronsard obtiendra des cures (bien qu'il n'ait pas été ordonné prêtre), donc des revenus confortables. Nommé Poète officiel du Roi, puis servant comme aumônier, son étoile ne faiblira qu'à la mort de Charles IX, emporté par la tuberculose à l'âge de 24 ans. Ronsard est alors peu à peu contraint à se retirer de la Cour.

On lui doit cette épitaphe royale :

"Bien qu’il meure en jeunesse, il a beaucoup vécu.
Si sa Royauté fut de peu d’âge suivie,
L’âge ne sert de rien, les gestes font la vie."

Charles IX, qui se piquait de poésie, lui avait par avance  rendu le compliment, avec le poème ci-dessous. arguant que l'immortalité était du côté des poètes, et que Ronsard était de la trempe de ceux qui passent à l'éternelle postérité.

Daniel Confland

 

Source des citations :

https://www.histoire-en-citations.fr/ronsard-un-roi-sans-la-vertu-porte-le-sceptre-en-vain-qui-ne-lui-sert-sinon-dun-fardeau-dans-la-main

°°°

Ton esprit est, Ronsard...

 

Ton esprit est, Ronsard, plus gaillard que le mien ;
Mais mon corps est plus jeune et plus fort que le tien ;
Par ainsi je conclus qu'en savoir tu me passe
D'autant que mon printemps tes cheveux gris efface.
L'art de faire des vers, dût-on s'en indigner,
Doit être à plus haut prix que celui de régner.
Tous deux également nous portons des couronnes
Mais, roi, je la reçus ; poète, tu la donnes.
Ton esprit enflammé d'une céleste ardeur
Éclate par soi-même, et moi par ma grandeur.
Si du côté des Dieux je cherche l'avantage,
Ronsard est leur mignon et je suis leur image.
Ta lyre, qui ravit par de si doux accords,
Te soumet les esprits dont je n'ai que les corps ;
Elle s'en rend le maître et te fait introduire
Où le plus fier tyran n'a jamais eu d'empire,
Elle amollit les coeurs et soumet la beauté :
Je puis donner la mort, toi l'immortalité.

 

Charles IX, roi de France

°°°

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article