Citons-precis.com/citations

Un florilège de citations de musiciens célèbres sur d'autres musiciens célèbres

12 Janvier 2021 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #gens connus

 

Tags : musique - musique classique - musiciens - concertistes - citations.

Haydn, Haendel, Rameau, Mozart, Bach, Beethoven, Brahms, Berlioz, Schumann, Chopin, Liszt, Debussy, Ravel, Bartok.

°°°

Euterpe, déesse de la musique, musée archéologique de Tarragone, Wikipédia CC.

 

Un florilège, c'est un recueil de pièces, de textes, d'extraits...ou de citations choisis. La liste ci-dessous n'est donc pas exhaustive, et ne saurait d'ailleurs l'être. En outre, elle se limite aux musiciens dits "classiques", mais Ravel, Debussy, Bartok, peuvent-ils être classés dans ce genre hermétique ? Disons que leurs œuvres et leur talent sont célébrés, ce qui est déjà bien assez pour la postérité ! On est aussi conscient que les jazzmen, les artistes de variétés, les rappeurs, etc. qui sont compositeurs, outre leur qualité d'interprète, ont évoqué, évoquent aujourd'hui leurs "collègues" musiciens autant que le font les musiciens classiques. Mais ce n'était pas ici le sujet. Peut-être dans un article ultérieur ?

On notera que dans les propos ci-dessous, les musiciens parlent plutôt "en bien" de leurs confrères, parce qu'ils se plaisent à invoquer les influences envers lesquelles ils s'estiment redevables, souvent aussi parce qu'ils tiennent à glorifier le génie de leurs prédécesseurs. Enfin, parce qu'ils se situent plus dans la continuité qu'en rupture franche.

DC

°°°

Quand les musiciens parlent des musiciens...

 

Haydn sur Haendel

- Il est notre maître à tous.

Beethoven sur Haendel

- Haendel est le plus grand, le plus solide compositeur; de lui je puis encore apprendre .

- Voici la vérité ! (Beethoven montrant l'édition des œuvres complètes de Haendel qu'il venait de recevoir).

Liszt sur Haendel

- Haendel est grand comme le monde.

https://www.symphozik.info/georg_friedrich+haendel,71.html

 

Debussy sur Rameau

- Le besoin de comprendre – si rare chez les artistes – est inné chez Rameau. N'est-ce pas pour y satisfaire qu'il écrivait un Traité de l'harmonie, où il prétend restaurer les droits de la raison et veut faire régner dans la musique l'ordre et la clarté de la géométrie… il ne doute pas un instant de la vérité du vieux dogme des Pythagoriciens… la musique entière doit être réduite à une combinaison de nombres ; elle est l'arithmétique du son, comme l'optique est la géométrie de la lumière. On voit qu'il en reproduit les termes, mais il y trace le chemin par lequel passera toute l'harmonie moderne ; et lui-même.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Philippe_Rameau#De_Rameau

 

Debussy sur Mozart, Beethoven, Bach et Wagner

- Je n'insisterai pas sur ce qu'il y a d'impossibilité historique à ce que Wagner soit le premier compositeur de l'Allemagne. Alors, Bach ? C'est un homme qui a eu beaucoup d'enfants ? Beethoven ? en est un autre qui avait si mauvais caractère qu'il prit le parti de devenir sourd afin de mieux ennuyer ses contemporains avec ses derniers quatuors. Quant à Mozart, il vaut mieux n'en pas parler, c'est un petit voluptueux qui a écrit Don Juan pour embêter l'Allemagne.

https://dicocitations.lemonde.fr/citation_auteur_ajout/101601.php

 

Rossini sur Wagner

-...jouant un jour, au piano, une partition de Richard Wagner (qu'il détestait), Rossini n'en tirait que des sons cacophoniques. L'un de ses élèves, s'approchant, lui dit : "Maestro, vous tenez la partition à l'envers ! ", ce à quoi Rossini répondit : "J'ai essayé en la mettant dans l'autre sens : c'était pire ! "

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/lopera-de-rossini-donna-del-lago-ce-soir-au-cinejade-966147

 

Berlioz sur Bach

- On adore Bach, et on croit en lui, sans supposer un instant que sa divinité puisse jamais être mise en question ; un hérétique ferait horreur, il est même défendu d'en parler. Bach, c'est Bach, comme Dieu c'est Dieu.

http://www.linternaute.fr/citation/5545/on-adore-bach--et-on-croit-en-lui--sans-supposer--hector-berlioz/.

 

Chopin sur Mozart, Beethoven et ...Berlioz

- Quand Beethoven est obscur et paraît manquer d’unité, ce n’est pas une prétendue originalité un peu sauvage, dont on lui fait honneur, qui en est la cause ; c’est qu’il tourne le dos à des principes éternels ; Mozart jamais. Chacune des parties a sa marche qui, tout en s’accordant avec les autres, forme un chant et le suit parfaitement. C’est là le contrepoint, punto contrapunto. On a l’habitude d’apprendre les accords avant le contrepoint, c’est-à-dire la succession des notes qui mène aux accords. Berlioz plaque des accords et remplit les intervalles comme il peut. En musique, la logique pure c’est la fugue. Être savant dans la fugue, c’est connaître l’élément de toute raison et de toute conséquence. 

 

Chopin sur Schubert, propos rapporté  par Liszt

Chopin n’appréciait pas les œuvres de Schubert, " dont les contours étaient trop aigus pour son oreille, où le sentiment est comme dénudé. Toutes les rudesses sauvages lui inspiraient de l’éloignement. En musique, comme en littérature, comme dans l’habitude de la vie, tout ce qui se rapproche du mélodrame lui était un supplice. " Chopin, parlant de Schubert, dit un jour à Liszt : "Le sublime est flétri lorsque le commun ou le trivial lui succède."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Frédéric_Chopin

 

Brahms sur Beethoven

- Vous ne savez pas quelles sensations nous, les compositeurs, nous éprouvons lorsque nous entendons derrière nous les lourds pas d'un géant comme Beethoven. 

https://www.francemusique.fr/musique-classique/la-malediction-de-la-neuvieme-symphonie-81401

 

Schubert sur Beethoven

- Mais que peut-on encore faire après Beethoven ?

https://www.francemusique.fr/musique-classique/la-malediction-de-la-neuvieme-symphonie-81401

 

Chopin sur Bach et Beethoven

- Bach est un astronome qui découvre les plus merveilleuses étoiles. Beethoven se mesure à l’univers. Moi, je ne cherche qu’à exprimer l’âme et le cœur de l’Homme.

https://citation-celebre.leparisien.fr/citations/25547

 

Schumann sur Brahms

- Brahms sera une valeur sûre pour donner l'expression la plus élevée et la plus noble aux tendances de notre époque, non pas graduellement mais spontanément tout comme Minerve qui émana tout fin prêt de la tête de Zeus. 

https://www.jesuismort.com/tombe/johannes-brahms#biographie

 

Schumann sur Chopin

- Les œuvres de Chopin sont des canons enfouis sous les fleurs.

https://www.canalacademie.com/ida5754-Chopin-vu-par-Chopin-ses-amours-et-sa-relation-avec-les-autres-musiciens-3-7.html

 

Chopin sur Liszt, virtuose du piano

- Liszt dans ce moment joue une de mes Études […] Je voudrais lui voler la manière de rendre mes propres choses.

http://aw4piano.info/fr/pr/liszt

 

Béla Bartok sur Liszt, Chopin et Berlioz

[Franz Liszt] se laissa influencer par le style mélodique très ordinaire de Berlioz, par le sentimentalisme de Chopin et, plus encore, par la routine et le conformisme italien : leurs traces affleurent partout dans son œuvre; et ce sont eux qui lui donnent l'apparence du trivial. Plus tard encore, alors qu'il apprit à connaître les pots-pourris tsiganes, il n'y fit que très peu la différence entre l'inhabituel et le routinier ; la musique tsigane opérait en lui par son primitivisme. Où qu'l allât, il trouvait toujours des impulsions musicales qui amollissaient son style, qui le faisaient fondre en quelque sorte. Mais cette trivialité est presque partout accompagnée d'une étonnante audace, tant dans la forme que dans l'intention. Cette audace n'est autre qu'une tendance fanatique au nouveau, à l'inhabituel.

https://fr.wikiquote.org/wiki/Franz_Liszt

 

Debussy sur Ravel

Ce qui m’agace, c’est son attitude de faiseur de tour ou mieux, de Fakir charmeur, qui fait pousser des fleurs autour d’une chaise. 

https://www.francemusique.fr/musique-classique/10-petites-choses-que-vous-ne-savez-peut-etre-pas-sur-ravel-33496

Réponse de Ravel à tous ceux qui dans la ligne de Debussy moquaient le recours permanent de la musique de Ravel à "l'artifice", en substance : "Pourquoi au contraire ne pas se demander si je suis "artificiel" de par ma nature propre ?"

 

Ravel sur Debussy...et ses autres influences

- Pour Debussy, le musicien et l'homme, j'ai eu une profonde admiration, mais, par nature, je suis différent de lui. Bien qu'il ne soit pas tout à fait étranger à mon héritage personnel, je rapprocherais de la première étape de mon évolution Gabriel Fauré, Emmanuel Chabrier et Erik Satie. L'esthétique d'Edgar Allan Poe [...] a été d'une singulière importance pour moi ainsi que l'immatérielle poésie de Mallarmé [...]. Néanmoins, je pense que j'ai toujours personnellement suivi une direction opposée à celle du symbolisme de Debussy. 

https://www.edmu.fr/2016/08/maurice-ravel-1875-1937.html

°°°

A voir ou revoir sur le blog :

 

Dix-huit citations sur les instruments de musique, de Berlioz à Raymond Devos, de Strauss à Erik Orsenna, de Baudelaire à Bobby Lapointe

22 Décembre 2017 , Rédigé par Daniel Confland

http://www.citons-precis.com/2017/12/instruments-de-musique.html

°°°

Vous aimez ce  blog ?

Alors, pourquoi ne pas vous abonner à la newsletter pour recevoir une alerte par mél à chaque parution d'un nouvel article ? 

Des outils ad hoc sont disponibles : bouton en haut de l'écran pour la version smartphone, fenêtre "Newsletter " pour la version PC.

°°°

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article