Citons-precis.com/citations

30 citations d'Eric-Emmanuel Schmitt

14 Février 2021 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #gens connus

 

Eric-Emmanuel Schmitt en 2013, photo Georges Biard, Wikipédia CC.

 

Né en 1960, Eric-Emmanuel Schmitt est un romancier et auteur de pièces de théâtre franco-belge. A cette carrière d'ailleurs  prolifique, qui le rend célèbre jeune, il ajoute d'autres compétences comme l'écriture et l'adaptation cinématographiques.

Après de solides études qui le mènent à l'Ecole normale supérieure et à l'agrégation de philosophie, puis un début de carrière comme professeur et universitaire, c'est en 1990 que son destin a basculé vers l'écriture, après un épisode mystique survenu lors d'un voyage au Sahara.

Eric-Emmanuel Schmitt a reçu de nombreux prix littéraires et distinctions pour son œuvre théâtrale. Il est membre de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique et membre de l'Académie Goncourt en France.

°°°

Pour s'informer sur l'actualité et l'œuvre d'Eric-Emmanuel Schmitt, voir son site officiel : 

https://www.eric-emmanuel-schmitt.com/accueil-site-officiel.html

°°°

Citations sur la vie

 

- La sincérité, c'est le contraire du discernement ! Pour atteindre l'harmonie entre soi et les autres, il faut analyser les pensées, les filtrer, en refouler certaines. La vérité ne constitue pas un but, elle n'a d'intérêt que si elle sert ; or, la plupart du temps, elle freine ; pis, elle détruit.

- Le but, ce n'est pas le bout du chemin, c'est le cheminement.

- Le respect ne s'adresse pas à ce qui est certifié mais à ce qui est proposé.

- Le plus difficile dans une discussion, ce n'est pas de défendre une opinion, c'est d'en avoir une (...) Car nous avons tous plusieurs personnes en nous. Seul l'imbécile croit qu'il est l'unique occupant de sa maison.

- Si je m'intéresse à ce que pensent les cons, je n'aurai plus de temps pour ce que pensent les gens intelligents. 

- Il faut museler le moi. Le renoncement produit de grands effets.

- La sagesse consiste non pas à s'abstenir de sentir mais à tout ressentir.

- Les femmes parlent plus vrai, plus juste : elles ont la bouche près du cœur.

- Le suicide, c'est comme le parachutisme, le premier saut reste le meilleur. La répétition émousse les émotions, la récidive blase.

- Dans l'appréhension de la mort, il y a trois peurs distinctes, l'inconnu de la date où l'on mourra, l'inconnu de la manière dont on mourra et l'inconnu de la mort elle-même.

- La gloire va mieux aux morts, c'est un vêtement d'emprunt, elle rend les vivants ridicules. 

"Ce ne sont pas les émerveillements qui manquent dans le monde, mais les émerveillés." (Eric-Emmanuel Schmitt)

 

- La musique nous aide à construire nos vies spirituelles, nous apaise, nous console, nous redonne de la joie, nous rend allègre, nous fait danser, chanter.

- "Avoir" confiance. On n’ "a" jamais confiance. La confiance ne se possède pas. Ça se donne. On "fait" confiance. 

- Un homme est fait de choix et de circonstances. Personne n'a de pouvoir sur les circonstances mais chacun en a sur ses choix.  

- La douleur n'élève pas, elle ratatine. Loin de nous améliorer, elle nous amenuise. Elle ne conduit pas à des pensées sublimes, elle condamne à ne plus penser du tout. La douleur n'a rien d'un privilège qui ennoblit, tout d'un fléau qui fout à terre.

- Une religion n'est ni vraie ni fausse, elle propose une façon de vivre.

- Ce qui constitue la séduction d'un homme, ce n'est pas qu'il soit beau, mais qu'il convainque une femme qu'elle est belle auprès de lui.

- Il faut emprunter les idées du peuple si l'on veut le diriger.

- Seule la peau sépare l'amour de l'amitié. C’est mince...

- Un grand amour, c'est un mensonge réussi et constamment renouvelé. Une amitié, c'est une vérité qui s''impose. L'amitié est nue, l'amour est fardé.

Citations sur la littérature et l'écriture
 

- La littérature n'est pas une fin en soi. Un livre doit provoquer la discussion sinon el est inutile.

- La littérature ne bégaie pas l'existence, elle l'invente, elle la provoque, elle la dépasse.

- Je considère que l'art de l'écrivain, tel l'art du dessinateur, consiste à opérer des choix : poser un cadre juste, déterminer l'instant le plus juteux à raconter, dire beaucoup avec peu.

- Comme d'habitude, je ne vis plus. L'écriture s'est emparée de moi et a placé tout ce qui ne la concerne pas en suspension. Mis entre parenthèses, je me réduis à un scribe, une main au service d'une urgence : les personnages qui veulent exister, l'histoire qui veut trouver ses mots. 

- (La première qualité d'un écrivain) C'est d'écouter ses personnages.

- Nous écrivons les livres qui nous manquent.

- J’écris comme on tend la main, pour ne pas être seul.

La nouvelle redonne ce pouvoir à l'écrivain, le pouvoir de gérer le temps, de créer un drame, des attentes, des surprises, de tirer les fils de l'émotion et de l'intelligence, puis subitement, de baisser le rideau. En fait, sa brièveté met la nouvelle au même plan que la musique ou le théâtre : un art du temps. La durée de la lecture - comme celle de l'écoute ou du spectacle - est régulée par le créateur. La brièveté rend la lecture captive. 

La nouvelle est une épure du roman, un roman réduit à l'essentiel. Ce genre exigeant ne pardonne pas la trahison. Si l'on peut utiliser le roman en débarras fourre-tout, c'est impossible pour la nouvelle. Il faut mesurer l'espace imparti à la description, au dialogue, à la séquence. La moindre faute d'architecture y apparaît. Les complaisances aussi. 

°°°

Une anecdote rapportée par Eric-Emmanuel Schmitt lui-même

 

Un jour qu'il donne l'impression à son éditeur d'être en panne littéraire, alors que son problème est au contraire d'être confronté à un "jardin de livres", à savoir des manuscrits en préparation entre lesquels il a du mal à choisir, son éditeur lui propose un "nègre" - terme aujourd'hui proscrit - mais dont on sait qu'il désignait une plume qui se substituait à l'auteur en vogue pour écrire son livre. Au XIXème siècle, la chose était courante (Balzac a eu ainsi recours à des...remplaçants. Et de nos jours on soupçonne à raison les hommes politiques de se faire "aider" dans leurs ardeurs littéraires, une formule qui relève de la bienveillance.

Toujours est-il que l'éditeur en question appuie son offre en disant : "Vous êtes une marque, (cher auteur)", signifiant par là que son seul nom sur la couverture devait assurer le succès de ce futur livre.

En relatant cet épisode, Eric-Emmanuel Schmitt se déclara à la fois fier et en colère de la proposition. Qu'il avait décliné, bien entendu.

Source : 

https://www.europe1.fr/culture/eric-emmanuel-schmitt-on-ma-deja-propose-un-negre-3918146

°°°

 

Pour recevoir des alertes par mél sur les nouveaux articles parus, abonnez-vous, en utilisant le bouton en haut de l'écran, pour les smartphones, et la fenêtre "newsletter" pour la version PC.

Overblog est une plate-forme sécurisée.

°°°

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article