Citons-precis.com/citations

Citation-anniversaire : René Cassin, décédé le 20 février 1976, inlassable défenseur des droits de l'homme

20 Février 2021 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #gens connus

René Cassin en 1951, Wikipédia CC.

 

L'universalisme des droits de l'homme

"L'utopie, chers amis, ce n'est pas pour demain" pourrait se moquer un manieur de pléonasmes. Contrairement à l'utopie, l'idéalisme, lui, peut se fondre dans l'action. Et c'est cette vertu que René Cassin a cherché à prôner et mettre en pratique dans son action politique. La nécessité des droits de l'homme, au sortir de la guerre, lui apparaît d'abord comme un rempart contre la barbarie, un mal humain qui ne demande qu'à ressurgir. Mais au delà du dialogue entre les nations, du cadre international des droits de l'homme, toute énonciation de ces droits, toute proclamation dans des textes doit consacrer l'individu et : Proclamer directement les droits de l'être humain au regard de tous les autres, à quelques groupes sociaux auxquels ils appartiennent les uns et les autres." Et c'est en ce sens que ces droits lui apparaissent comme universels. La démarche de René Cassin est cependant empreinte de pragmatisme. Alors que démarre la guerre froide synonyme d'oppositions de systèmes et de camps, il veut ériger des principes et des lignes de conduite plus qu'un catalogue d'obligations, ayant dans l'idée qu'une morale mondiale des droits de l'homme effective s'imposerait peu à peu à partir de pas concrets dans ces directions.

DC

°°°

Il n'y aura pas de paix sur cette planète tant que les droits de l'homme seront violés en quelque partie du monde que ce soit.

René Cassin

René Cassin : éléments de biographie

 

René Cassin (1887-1976), après des études de droit et l'agrégation, fait d'abord carrière comme professeur d'université, En parallèle, il fonde puis préside l'union des associations d'anciens combattants et victimes de guerre qui deviendra l'Union fédérale des associations françaises d'anciens combattants et victimes de guerre. Il est d'ailleurs lui-même partie prenante, ayant été gravement blessé au ventre pendant la Grande guerre, ce qui lui vaut un handicap physique pérenne. De 1924 à 1938, il représente la France à la Société des Nations, démissionnant de ses fonctions après Munich. 

Ayant rejoint le Général de Gaulle à Londres, il participe au Gouvernement de la France libre. En charge des affaires juridiques, il en rédige les statuts pour faire pièce au gouvernement de Vichy, et négocie avec Churchill la convention reconnaissant ce gouvernement comme le gouvernement légitime de la France en guerre.

A la fin du conflit, René Cassin fait partie des délégués fondateurs de Unesco, créée en 1946. Cette année là, il fait partie du comité qui a la charge de rédiger la Déclaration universelle des Droits de l'Homme, adoptée à Paris en 1948 par l'Assemblée générale des Nations-Unies. Délégué français au Conseil de l'Europe ensuite, René Cassin s'engage puissamment dans la mise au point d'un corpus juridique, qui servira de base à la Convention européenne des droits de l'homme en 1950. Il préside la Cour de 1965 à 1968. 

En 1968, René Cassin reçoit le Prix Nobel de la Paix pour son action en faveur des Droits de l'Homme. Parmi d'autres fonctions, il exerce aussi celles de Vice-Président du Conseil d'Etat (1944-1960), puis de membre du Conseil Constitutionnel (1960-1971). Sa dépouille est transférée au Panthéon en 1987.

Pour en savoir plus :

https://www.wikiwand.com/fr/René_Cassin

http://www.cndp.fr/entrepot/fileadmin/docs/renecassin_dossier.pdf

°°°

 

Pour recevoir des alertes par mél sur les nouveaux articles parus, abonnez-vous, en utilisant le bouton en haut de l'écran, pour les smartphones, et la fenêtre "newsletter" pour la version PC.

Overblog est une plate-forme sécurisée.

°°°

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article