Citons-precis.com/citations

Les mots de Cambronne ont-ils été prononcés ? Eléments du dossier et 10 citations

10 Mars 2021 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #gens connus

 

Les mots de Cambronne : de la postérité au doute

Pierre Cambronne (1770-1842), est né et mort à Nantes, Engagé en 1791, bien que non destiné à la carrière militaire, il combat sous les ordres de Dumouriez, participe à la pacification de la Vendée, puis est ensuite partie prenante dans la plupart des campagnes militaires napoléoniennes, Sa bravoure lui vaut de monter rapidement dans la hiérarchie. Colonel lors de la bataille de Iéna, il prend en 1810 le commandement d'un régiment de la Garde impériale et est nomme baron d'Empire la même année. Il est nommé général de brigade pendant la campagne de Russie.

Survient Waterloo, après les Cent jours. On connaît le déroulement de cette bataille perdue : Grouchy est attendu en renfort, mais c'est le Prussien Blücher qui arrive et décide du sort des armes. La garde impériale est encerclée et soumise au feu des canons anglais et prussiens. Cambronne, qui commande l'un des bataillons, est gravement blessé. Le général anglais Colville le somme de se rendre. La célèbre réplique du général français fuse alors : "La garde meurt, mais ne se rend pas !" Colville réitère son injonction : et c'est à cet instant que Cambronne aurait lancé son fameux "Merde !"

Quand la nouvelle de la défaite parvient à Paris, la presse et les députés s'emparent de cet épisode. Cambronne est d'abord déclaré mort, avant qu'on s'aperçoive qu'il a été fait prisonnier par les anglais. Ce qui n'est cependant qu'un exutoire glorieux va rapidement devenir légendaire. 

C'est Victor Hugo, en 1862 dans Les Misérables, qui assoit définitivement la légende en tout cas pour le "mot de Cambronne" :

"Le lecteur français voulant être respecté, le plus beau mot peut-être qu’un français ait jamais dit ne peut lui être répété. Défense de déposer du sublime dans l’histoire. À nos risques et périls, nous enfreignons cette défense. Donc, parmi tous ces géants, il y eut un titan, Cambronne. Dire ce mot, et mourir ensuite, quoi de plus grand ? car c’est mourir que de le vouloir, et ce n’est pas la faute de cet homme, si, mitraillé, il a survécu. L’homme qui a gagné la bataille de Waterloo, ce n’est pas Napoléon en déroute, ce n’est pas Wellington pliant à quatre heures, désespéré à cinq, ce n’est pas Blücher qui ne s’est point battu ; l’homme qui a gagné la bataille de Waterloo, c’est Cambronne. Foudroyer d’un tel mot le tonnerre qui vous tue, c’est vaincre."

Légende ? Il semblerait bien, et dans tous les sens du terme. Car Pierre Cambronne a toujours déclaré qu'il n'avait jamais prononcé ni "La garde meurt et ne se rend pas" (Puisque "je me suis rendu et je ne suis pas mort"), ni le fameux "Merde !" (Je ne m'en souviens pas...). 

Les descendants d'un général de Waterloo, le général Michel, revendiquèrent la paternité de la phrase litigieuse  "La Garde...", à la mort de Cambronne en 1842. Sans succès, car un vétéran de la bataille aurait attesté de la formule de Cambronne, suivie selon lui d'un geste de colère et de paroles brouillées par le bruit de la canonnade.  Bref, peut-être un "merde", mais pas sûr !  

Après tout, cette incertitude est-elle si "emmerdante", depuis que l'on sait, c'est à dire depuis longtemps, que les vérités historiques ne sont souvent assénées que par des témoins qui ont intérêt à défendre un point de vue, le leur !

Daniel Confland

 

Tags : Cambronne - mot de Cambronne - merde - Waterloo - Napoléon - Garde impériale - citations.

Parmi les sources

https://www.defense.gouv.fr/portail/dossiers/le-saviez-vous/le-mot-de-cambronne

https://savoirsdhistoire.wordpress.com/2017/03/24/le-mot-de-cambronne/

https://www.1789-1815.com/wat_mot_cambr.html

°°°

Portrait de Cambronne, Carrière, Wikipédia CC.

 

10 citations avec le gros mot de Cambronne

 

A méditer, sur le sort de Cambronne à Waterloo : "Quand on est dans la merde jusqu'au cou, il n'y a plus qu'à chanter."(Samuel Beckett)

 

Une certaine limite dépassée, il n'y a plus rien à dire, ni à faire, qui en vaille la peine. Quand une jolie bouche de femme a dit « merde », tout ce qu'elle peut dire après semble fade. L'art, c'est de le dire le plus tard possible, le grand art, peut-être.

(Jules Renard)

- Qui se ramasse dit : Merde !

(Proverbe français)

- Merde pour l'ordre moral !

(Flaubert)

- Après tout, merde! Voilà, avec ce grand mot on se console de toutes les misères humaines; aussi je me plais à le répéter: merde, merde ! 

(Flaubert)

- Zut ! : pauvre injure libératrice des culs-bénits et autres indécrottables bourgeois qui n'ont jamais osé lancer le fameux MERDE libérateur !”

(Pierre Perret)

- Merde : ce mot est une friandise. Seuls les crétins de haut vol ne l'utilisent jamais. Un mot qui se crie, qui se hurle, qui se susurre, se murmure, se savoure. C'est le mot qui console, dont on a besoin.

(Pierre Perret)

- Quand un aristocrate dit : Merde ! ce ne peut être qu'un aristocrate ruiné.

(Anonyme)

- L'huissier appela: − Le comte Pierre Maubec de la Dentdulynx. Il se fit un grand silence et l'on vit s'avancer vers la barre un gentilhomme magnifique et dépenaillé, dont les moustaches menaçaient le ciel et dont les prunelles fauves jetaient des éclairs. Il s'approche de Colomban et, lui jetant un regard d'ineffable mépris: − Ma déposition, dit-il, la voici : merde ! 

(Anatole France, L'Ile des pingoins)

- Hé, les gars! Ramenez-vous en vitesse ! Les quatre soldats se levèrent et se mirent à courir. − Il y a Gérin qui est mort ! leur cria-t-il. − Merde ! Ils entouraient le mort et le regardaient avec méfiance.

(Sartre, La mort dans l'âme)

- Comment ça : merde alors ? But alors, you are French ?

(Réplique du film "La grande vadrouille, de Gérard Oury)

 

Parmi les sources :

https://www.cnrtl.fr/definition/merde

https://citation-celebre.leparisien.fr/citation/merde

°°°

Pour recevoir des alertes par mél sur les nouveaux articles parus, abonnez-vous,

en utilisant le bouton en haut de l'écran, pour les smartphones, et la fenêtre "newsletter" pour la version PC.

°°°

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article