Citons-precis.com/citations

L'opinion publique existe-t-elle ? : présentation (première partie)

24 Septembre 2021 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #textes

 

L'opinion publique existe-t-elle ? Ce serait une sorte de représentation collective et majoritaire de la société sur un sujet donné, grâce à un corpus de modes de vie et de valeurs en partage, le tout appréhendé et véhiculé par une langue commune. Il faudrait ajouter : à un instant T, car même s'il est des facteurs constitutifs de l'opinion transcendants et fédérateurs, comme l'histoire, la géographie, le peuple, la nation, les institutions, il est clair que les points de vue collectifs divergent, d'une époque à l'autre, voire d'un mois à l'autre, à l'ère de la communication de masse. L'opinion publique ? Bien fol qui s'y fie !

Opinion publique ne veut aucunement dire vox populi. Ce que pense le peuple, ne signifie pas qu'il le veut. On peut par exemple regretter majoritairement la suppression de la peine de mort et ne pas vouloir vraiment son rétablissement. Ensuite le "peuple" est une notion éminemment et de plus en plus contingente. La fragmentation de la société en groupes - l'archipellisation diraient certains -, l'individualisme et l'hédonisme, l'affaiblissement des corps intermédiaires, les réseaux sociaux, la mondialisation vue comme une tentation d'abolir les frontières et les particularismes culturels sont, parmi d'autres, des facteurs qui tendent à disloquer le concept d'opinion publique.

En admettant que l'opinion publique constatée soit le reflet objectif de ce que pensent les gens, le regard sociologique qu'on porterait sur elle en France fournirait de surcroît un diagnostic des plus alarmant : ainsi pensons-nous que nous sommes en déclin et comptons pour peu de chose dans le monde, que notre identité est menacée, que l'immigration nous envahit pour mieux nous détruire, que l'insécurité règne, que la justice est laxiste, que les politiques sont impuissants et les institutions à bout de souffle, et l'on en passe. L'opinion publique française, si l'on en croit, serait donc définitivement pessimiste, et plus lourdement que partout ailleurs en Europe, par exemple. L'histoire de la France a montré qu'il suffirait de peu de chose et de peu de temps : une volonté incarnée et un sursaut collectif, sans même parler d'un homme ou d'une femme providentiels, pour que "l'opinion publique" change totalement de prisme. Par voie de conséquence, il faudrait se méfier autant des tendances lourdes qui semblent traverser l'opinion que de son apparente versatilité coutumière.

Quelles seraient donc les fondements d'un concept aussi confus, où l'on brocarde, à longueur de colonnes, la pensée unique, la bien-pensance et le politiquement correct, tout en s'y conformant souvent, par pure paresse intellectuelle ? Les régimes totalitaires, de gauche ou de droite, ont là-dessus leur propre...opinion. Citons Goebbels : "C'est l'un des droits absolus de l'Etat de présider à la constitution de l'opinion publique." La propagande, la désinformation, la pénétration des esprits par un enseignement idéologisé, la diabolisation de l'Autre, l'exacerbation du nationalisme, tout ça a prouvé sa funeste efficacité. Dans les sociétés démocratiques, les lobbies, la publicité influent à l'évidence sur la constitution de l'opinion. Mais ce sont surtout les sondages qui alimentent en permanence et forgent l'opinion publique, quasiment "en temps réel".

L'opinion publique n'existe pas ! Selon la formule de Pierre Bourdieu et à l'aune des sondages, on pourrait lui donner raison. Commentons : un, tout le monde n'est pas capable de produire une opinion raisonnée; deux,  considérer que toutes les opinions ont la même force réelle conduit à des artefacts; trois, postuler que toutes les questions posées lors d'un sondage méritent de l'être, alors qu'il n'y a pas forcément consensus sur les problèmes qu'elles sous-tendent n'a pas de sens : dès lors, apparaissent des distorsions sur la fabrication et l'analyse, quelle que soit la rigueur de la méthodologie sondagière utilisée.

Alors, l'opinion publique : une girouette en papier mâché juché sur des pivots branlants ?  Cette girouette tourne certes avec le vent, mais elle s'inscrit aussi dans l'air du temps.

Daniel Confland

°°°

Les références savantes qu'on peut consulter !

L'opinion publique : histoire, mesure et effets de réalité

Comment connaître et mesurer l'opinion publique : utilité et limites des sondages.

L'opinion publique n'existe pas, par Pierre Bourdieu.

°°°

Les salons : l'un des premiers lieu de formation des élites éclairées. Ici, le salon de Madame Geoffrin au XVIIIème siècle.

(Image : Académie des Sciences morales et politiques.)

°°°

A suivre : 

L'opinion publique existe-t-elle ? : 25 citations d'auteurs pour en débattre (seconde partie)

°°°

 

Vous aimez ce blog ?

Pour recevoir des alertes par mél sur les nouveaux articles parus, abonnez-vous, en utilisant le bouton en haut de l'écran, pour les smartphones, et la fenêtre "newsletter" pour la version PC. 

°°°

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article