Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

Ces aphorismes qui n'ont pris aucune...ride !

11 Juin 2016 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #gens connus

OOO

Ah, les rides !  

Stigmates de l'âge, rides d'expression, rides d'obstination, les femmes croiraient que le miroir est fendu, paraît-il, en les découvrant ! 

Donc, les rides ne dérident pas, dans la plupart des cas.

Tempête sous un crâne. Neptune, plissant son front  nimbé d'écume préparerait-il une tempête quand la mer se ride ? Les marins se défient des risées...

Certains fronts tellement ridés comme le culot des ampoules serviraient de vissage aux chapeaux ? C'est l'image qu'en donne ci-dessous un excellent humoriste.

Commençons par lui cette revue de quelques aphorismes sur les rides. Un poème de Corneille, malicieusement conplété par Tristan Bernard, clôturera la sélection.

000

J'ai connu un gars qui avait le front tellement ridé que pour mettre son chapeau, il le vissait !

Pierre Doris

Les rides devraient être simplement la trace des sourires.

Mark Twain

Le cœur n'a pas de rides.

Madame de Sévigné

Prenons garde que la vieillesse ne nous attache plus de rides à l'esprit qu'au visage.

Montaigne

Un jour viendra où l'absence totale de rides constituera le seul moyen de déceler la vieillesse.

Philippe Bouvard

J'aime les rides qui se sont formées autour de sa bouche et de ses yeux. Je sais qu'elle les déteste, moi elles me rassurent. C'est notre vie à tous les deux que je lis sur son visage.

Marc Lévy

Le vieux séducteur au front ridé : le poème de Pierre Corneille

Le poème des " Stances à Marquise " (1658) comporte huit strophes, mais seules les trois plus célèbres sont reprises ci-dessous. L'on doit en effet cette renommée à...Georges Brassens, qui a mis le poème en chanson dans son Album de 1962..." Les trompettes de la renommée ".

Notre poète troubadour a ajouté à ces trois strophes, les vers facétieux de Tristan Bernard, en forme de réponse imaginée de la Marquise à son vieux galant !

Au fait ! La "marquise", objet de la cour assidue de Corneille, n'était pas une personne de sang bleu, mais une modeste, quoique bougrement attirante, comédienne, marquise de son prénom et Mademoiselle Du Parc de son nom d'actrice au sein de la troupe de...Molière.

Les vers de Corneille

Marquise si mon visage
A quelques traits un peu vieux
Souvenez-vous qu'à mon âge
Vous ne vaudrez guère mieux
 
Le temps aux plus belles choses
Se plaît à faire un affront,
Et saura faner vos roses
Comme il a ridé mon front.
 
Le même cours des planètes
Règle nos jours et nos nuits :
On m’a vu ce que vous êtes;
Vous serez ce que je suis.

La strophe ajoutée parTristan Bernard

 

Peut-être que je serai vieille
Répond Marquise, cependant
J’ai vingt-six ans mon vieux Corneille
Et je t’emmerde en attendant.

Portrait de Tristan Bernard, par Toulouse-Lautrec.Source : Wikipédia,)

Portrait de Tristan Bernard, par Toulouse-Lautrec.Source : Wikipédia,)

____________________________________________________________________________

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article