Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

Citation du jour : comment embellir sa vie grâce à la bonne humeur, selon SPINOZA

10 Mars 2023 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #gens connus

 

Le néerlandais Baruch Spinoza (1632-1677) est un philosophe rationaliste qui assimile Dieu à la Nature. Son œuvre principale, l'Ethique, ne sera pas publiée de son vivant car il est menacé d'un procès en athéisme. Sa philosophie prône la liberté et aborde les passions humaines avec acuité et tolérance, en particulier parce que chez Spinoza, l'esprit et le corps sont une seule et même chose. Dans cette ligne de pensée, Spinoza est souvent présenté comme le philosophe de la joie. De la joie et des désirs. Le désir (appelé "conatus") n'est pas vu comme l'appétence pour une personne, un bien, une chose, mais perçu comme un effort de l'individu qui le fait tendre naturellement vers ce qui lui paraît bon pour lui.

"Le désir est l'un des trois affects primaires avec la joie et la tristesse. Lorsque l'effort, ou appétit, sera un succès, l'individu passera à une plus grande puissance, ou perfection, et sera dit affecté d'un sentiment de joie ; au contraire, si son effort est empêché ou contrarié, il passera d'une plus grande à une moindre perfection et sera dit affecté d'un sentiment de tristesse. Toute la théorie spinoziste des affects sera ainsi construite sur le principe d'un passage continuel d'une moindre perfection à une plus grande, et vice versa, selon le succès ou l'échec du conatus, déterminé lui-même par la rencontre avec les modes finis extérieurs et les affections du corps en résultant." (*)

DC

(*) Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Baruch_Spinoza

"Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui d'abord votre bonne humeur." (Baruch Spinoza)

 

 

Pièce principale de l'appartement de Rijnsburg où Baruch Spinoza vécut de 1661 à 1663, photo ML Watts, Wikipédia CC.

 

°°°

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article