Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Citons-precis.com/citations

Mécomptes d'apothicaire ? Des infos, des citations et des anecdotes sur les pharmaciens et les apothicaires

2 Novembre 2018 , Rédigé par Daniel Confland Publié dans #gens connus

 

Mots-clefs : pharmacie, pharmacien, apothicaire, médicaments, drogues, ordre des pharmaciens, officine, citations, aphorismes.

°°°

Médecin montrant les bocaux contenant les substances qui doivent servir à l'apothicaire, XVIème siècle, Wikipédia CC.

Médecin montrant les bocaux contenant les substances qui doivent servir à l'apothicaire, XVIème siècle, Wikipédia CC.

°°°

        Pharmaciens et apothicaires

" Organisée en corporation la pharmacie au XVIIe siècle est réglementée par des statuts. Sous tutelle des Facultés ou des Collèges de médecine, la communauté intervient sur le recrutement de ses membres, fixe les règles d’apprentissage et d’accès à la maîtrise, la situation des veuves de maîtres et celle des auxiliaires, surveille l’application des statuts par la visite de jurés, impose les ouvrages de référence nécessaires à la préparation des médicaments. L’apothicaire du Grand siècle, entièrement soumis à l’autorité du médecin, subit de plein fouet la querelle qui oppose la faculté de médecine de Montpellier, avant-gardiste, à celle de Paris, traditionaliste. Il lutte contre la concurrence déloyale des épiciers, des empiriques, des charlatans et autres marchands d’orviétan. Impliquée dans la célèbre « affaire des poisons », la profession ne parvient pas à s’affirmer.

L’étude des textes pharmaceutiques de cette époque nous révèle un homme prudent et de bonnes mœurs, sobre et craignant Dieu. Il accède à une formation pratique et obtient sa maîtrise après des années d’apprentissage et de compagnonnage. C’est un notable qui appartient à la corporation des « épiciers apothicaires ». Ce portrait de l’homme de l’art est en totale contradiction avec l’image donnée par la lecture de la littérature classique, comme la correspondance de la Marquise de Sévigné ou les pièces de théâtre de Molière, qui nous révèle un personnage cupide, ridicule, affublé de seringues à clystère, « à la botte » des bonnets pointus ! "

 

Source : 

http://artetpatrimoinepharmaceutique.fr/Publications/p63/La-pharmacie-au-Grand-siecle-image-et-role-du-pharmacien-au-travers-de-la-litterature

 

 

L'ordre des pharmaciens

 

" Il était nécessaire de créer une institution qui, tout en assurant la sauvegarde de la moralité professionnelle du pharmacien, devenait du même fait l'instrument de défense des intérêts de la société. C'est le public lui-même qui pâtit en fin de compte quand une crise de moralité survient dans le corps médical."

 

Extrait de l'exposé des motifs du projet d'ordonnance du 5 mai 1945.

 

Source : http://www.ordre.pharmacien.fr/

 

 

Les médicaments

 

Ils sont issus des trois règnes de la nature : minéral, végétal et animal. Selon Nicolas Lémery dans la première édition du Traité universel des drogues simples, 1698., " la connaissance des drogues simples est si belle et si relevée qu'elle a fait l'étude et la curiosité des plus beaux esprits et de tous les siècles : plusieurs Princes s'y sont appliqués avec beaucoup de plaisir et d'utilité, comme Messué, Mithridate...Elle est d'une nécessité indispensable à tous ceux qui se mêlent de cette science mais principalement aux apothicaires."

 

Source :

http://artetpatrimoinepharmaceutique.fr/Publications/p63/La-pharmacie-au-Grand-siecle-image-et-role-du-pharmacien-au-travers-de-la-litterature

 

 

Pharmacie, langue française et littérature

 

En 1314, le mot farmacie apparaît pour définir la purgation à l'aide d'un remède ou d'une drogue. Dans la préface de son traité de médecine et de chirurgie de 1579, Ambroise Paré parle de la pharmacie comme de la science des remèdes et des médicaments. Pour Riger, en 1732, la pharmacie ou Apothiquairerie familière est le lieu ou l'on prépare et conserve les médicaments. A son tour, J.J. Rousseau, dans ses Rêveries d'un promeneur solitaire, décrit la pharmacie comme un "ensemble de médicaments et autres produits pharmaceutiques qu'on emploie pour se soigner."

Source : http://www.cnrtl.fr/definition/pharmacie

°°°

" Le pharmacien est un marchand d'espoir aussi bien pour les héritiers que pour le malade." (André Prévot)

" Le pharmacien est un marchand d'espoir aussi bien pour les héritiers que pour le malade." (André Prévot)

 

- Il me semble voir dans une pharmacie homéopathique le protestantisme de la médecine.

(Edmond et Jules de Goncourt)

" Ce n'est pas parce que le cabri fait des crottes comme des pilules qu'il est pharmacien." (Proverbe créole)

" Ce n'est pas parce que le cabri fait des crottes comme des pilules qu'il est pharmacien." (Proverbe créole)

 

- Si la cuisine n'est pas un art dans les campagnes, la pharmacie n'y est pas une science.

(Proverbe chinois)

" Je me suis rendu compte que j'avais pris de l'âge le jour ou j'ai constaté que je passais plus de temps à bavarder avec les pharmaciens qu'avec les patrons de bistrot." (Michel Audiard)

" Je me suis rendu compte que j'avais pris de l'âge le jour ou j'ai constaté que je passais plus de temps à bavarder avec les pharmaciens qu'avec les patrons de bistrot." (Michel Audiard)

 

- A la faculté de médecine et de pharmacie, il est communément admis que les comprimés ne sont pas systématiquement des imbéciles diplômés.

(Pierre Dac)

" La médecine est une putain et son maquereau c'est le pharmacien ! " (Renaud)

" La médecine est une putain et son maquereau c'est le pharmacien ! " (Renaud)

- Le sucre est toute la pharmacie du pauvre.

(Proudhon)

" Pour moi, le médecin qui ne peut pas s'appuyer sur un pharmacien de premier ordre est un général qui va à la bataille sans artillerie." (Jules Romains)

" Pour moi, le médecin qui ne peut pas s'appuyer sur un pharmacien de premier ordre est un général qui va à la bataille sans artillerie." (Jules Romains)

°°°

 

Deux anecdotes sur des travaux célèbres de pharmaciens

Extraits du site : Internaute.fr

 


Pharmacie, placebo et méthode Coué

 

" Le 26 février 1857 ,Émile Coué naît à Troyes. Après des études brillamment menées, il devient pharmacien. Il est connu pour avoir inventé une méthode visant à guérir plus efficacement les malades. Ce procédé, qui porte aujourd'hui son nom, utilise l'effet placebo pour la guérison. A ce titre, il est considéré comme le précurseur de la psychologie comportementale et de la pensée positive. Après avoir atteint une renommée mondiale, il meurt d'une pneumonie à Nancy en 1926."

 

Le pharmacien qui inventa le coca-cola

 

" Le 8 mai 1886, John Styth Pemberton, pharmacien d'Atlanta (Géorgie), invente une nouvelle boisson gazeuse. En voulant créer un sirop désaltérant, il met au point un mélange d'extrait de noix de kola, de sucre, de caféine, de feuilles de coca et d'extraits végétaux. La boisson est mise en vente à la "soda-fountain" de la Jacob's Pharmacy. Un serveur a l'idée de diluer le sirop avec de l'eau gazeuse : le Coca-Cola est né."

 

 

Des blagues sur les pharmaciens 

Source :

http://bpprepapharmamarseille.over-blog.com/article-blague-de-pharmacie-histoire-de-ticket-de-metro-55766668.html

Exemple :

- Un gars se présente à la pharmacie et demande au pharmacien : 

- Je voudrais de l'acide acétylsalicylique ! 

- Ah! Vous voulez dire de l'aspirine!

- Ben oui, j'ai toujours eu de la difficulté à me rappeler du nom!

°°°

°°°

D'autres articles sont consultables ci-dessous avec les liens pour y accéder.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article